Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Du bon et du très mauvais ... le Jura mauvais élève !

22 Décembre 2013, 10:20am

Publié par Arno39

L'arrêté préfectoral de décembre 2013 que voici link apporte son lot de bonnes nouvelles avec plus de 51 km de no-kill dans le Jura pour 2014, et une ouverture des carnassiers au 1er Juin.

Les 23000 ml de No-kill sur la Bienne ne doivent pas faire croire que toutes les vraies questions ont été abordées.

D'autres problèmes de fond ne sont pas réglés : taille des espèces et quotas restent inchangés dans le Jura. 

Si l'on prend en revanche, l'exemple de la Saône et Loire, les choses sont bien différentes avec une maille du brochet à 60 cm et celle du sandre à 50cm, à part quelques spécificités ( comme Fleurville ou la vieille Seille ) 1 brochet par jour et par pêcheur et 3 sandres par jour et par pêcheur, 1 black-bass par jour et par pêcheur parmi les mesures les plus significatives :

link ( si le lien ne fonctionne pas, voici ci-dessous, les décisions pour le 71 )

La Fédération de Pêche de Saône-et-Loire regroupe et fédère à ce jour 72 Associations de Pêche : les A.A.P.P.M.A (Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique).

Pour faciliter l’exercice de la pêche, la Fédération et ses Associations veillent à détenir le maximum de droits de pêche sur les cours d’eau du Domaine Public et privé afin de permettre aux adhérents des Associations Agréées de Pêche de pratiquer leur loisir sur le plus grand linéaire possible.

Voici un extrait de la réglementation :

OBLIGATIONS GÉNÉRALES :

Toute personne qui se livre à l’exercice de la pêche doit obligatoirement être en possession d’une carte de pêche en application de l’Article L.436-1 du Code de l’Environnement (CE). En achetant une carte de pêche, le pêcheur devient membre d’une Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA).

CARTE DE PÊCHE :

Les informations sont consultables à la page les différentes cartes de pêche.

HEURE LÉGALE DE LA PÊCHE :

La pêche ne peut s’exercer plus d’une demi-heure avant le lever du soleil, ni plus d’une demi-heure après son coucher, quel que soit le mode de pêche utilisé. Pour connaitre les heures de lever de soleil, vous pouvez utiliser ce site :http://www.ephemeride.com/calendrier/solaire/19/

La pêche de la carpe de nuit est autorisée sur certains parcours spécifique consultables à la page « Carpe de nuit ».

TAILLE DE CAPTURE DES POISSONS :

Les poissons des espèces précisées ci-après ne peuvent être pêchés et doivent être remis à l’eau immédiatement après leur capture si leur longueur est inférieure à :

- NOUVEAU : 60 cm pour le brochet en 2ème catégorie – (par règlement intérieur applicable dès le 1er janvier 2014);

- NOUVEAU : 50 cm pour le sandre en 2ème catégorie – (par règlement intérieur applicable dès le 1er janvier 2014);

- 30 cm pour l’ombre commun ;

- 23 cm pour les truites et le saumon de fontaine ;

- 30 cm pour le black-bass en 2ème catégorie.

TaillereglementaireNOMBRE DE CAPTURES AUTORISÉES :

Salmonidés (truite fario…)
Le prélèvement de salmonidés, autorisé par jour et par pêcheur, est fixé à 6 sur l’ensemble du département par arrêté préfectoral réglementant l’exercice de la pêche .

Poissons carnassiers (brochet, sandre et black bass)

Dans le département de Saône-et-Loire, par règlement intérieur (applicable dès le 1er janvier 2014), le prélèvement de brochet, sandre et black-bass autorisé par jour et par pêcheur est limité à  :

  • 1 brochet par jour et par pêcheur.
  • 3 sandres par jour et par pêcheur.
  • 1 black-bass par jour et par pêcheur.

Sur la gravière de Fleurville et le bras mort de la Vieille Seille, le nombre de capture de carnassiers est aussi limité :

à Fleurville :

1 sandre  par jour et par pêcheur à la taille légale de capture de 50 cm,
1 brochet  par jour et par pêcheur à la taille légale de capture de 60 cm,
1 black bass par jour et par pêcheur à la taille légale de capture de 30 cm.

Sur la Vieille Seille :

limité à 2 poissons par jour et par pêcheur (sandre ou brochet) :
sandre  40 cm
brochet 50 cm

No kill obligatoire sur le black bass par Arrêté interpréfectoral pour le no kill black bass sur la Vieille Seille

PROCÉDÉS ET MODES DE PÊCHE AUTORISES :

Article R 436-23 du Code de l’Environnement et arrêté réglementaire permanent n°07-04827 :

  • Dans les eaux de la 1ère catégorie peuvent être utilisées 1 ligne montée sur canne et 6 balances destinée à la capture des écrevisses.
  • Dans les eaux de la 2ème catégorie du Domaine Public et Privé peuvent être utilisées : les lignes montées sur canne et munies de deux hameçons au plus, avec un maximum de 4 lignes par pêcheur disposées à proximité du pêcheur ; la balance à écrevisses avec un maximum de six balances par pêcheur ; une carafe, ou bouteille, destinée à la capture des vairons et autres poissons servant d’appâts dont la contenance ne peut être supérieure à deux litres.
  • Dans les eaux de la 2ème catégorie du domaine privé peuvent être utilisés en outre le carrelet de 2 mètres de côté à maille de 35 mm de côté au minimum, la ligne de fond avec un maximum de 3 lignes de fond munies au plus de 6 hameçons chacune qui ne peuvent être eschés de vif ou de poisson mort. Ces lignes de fond ne peuvent être posées que pendant la demi-heure qui suit le coucher du soleil et relevées que pendant la demi-heure qui précède le lever du soleil.

PROCÉDÉS ET MODES DE PÊCHE PROHIBES :

Il est interdit en vue de la capture du poisson :

  • De pêcher à la main ou sous la glace, d’utiliser des lignes de traîne (Article R 436-32 du Code de l’Environnement);
  • De battre la surface de l’eau en vue de rassembler le poisson afin d’en faciliter la capture (Article R 436-31 du Code de l’Environnement);
  • D’utiliser dans les eaux de la 1ère catégorie les asticots et autre larves de diptères sauf sur certains plans d’eau désignés par le Préfet (article R436-34 du Code d’Environnement);
  • D’appâter les hameçons avec les espèces de poissons ayant une taille minimum de capture (brochet, sandre black-bass, truite fario…), les espèces protégées (lamproie de planer, bouvière, vandoise …), les espèces non représentées dans les eaux de France (Pseudorasbora, Amour blanc, voir liste des espèces représentées en France) ou encore avec l’anguille.
  • D’appâter les hameçons avec les espèces de poissons nuisibles (poisson chat, perche soleil, écrevisses américaines).

Pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet,  la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classées en 2ème catégorie (Art R 436-33 du Code de l’Environnement). Par leurres, on entend les accessoires artificiels ou naturels qui de par leur forme sont susceptibles de capturer un brochet de manière non accidentelle et sont comparables au vif, au poisson mort et au poisson artificiel (sont interdit par exemples: le streamer, la cuillère, le poisson nageur, la couenne de lard maniée, leurres souples imitant poissons, écrevisses, batraciens …). Les pêches au toc, au ver manié, à la mouche artificielle, à la nymphe sont autorisées, car la prise d’un brochet par ces méthodes peut-être considérée comme accidentelle.

Sur les bras secondaires, lônes et mortes du Doubs, l’emploi de tous engins autres que la ligne flottante ou plombée ordinaire, la vermée, la balance à écrevisses est interdit.

Par décision du Directeur du Service Navigation Rhône-Saône en date du 12 décembre 2011, la pratique de la pêche à la bouée est interdite sur l’ensemble des voies navigables du bassin Saône-Rhône-Méditerranée(la Saône et le Rhône).

PÊCHE DE LA CARPE LA NUIT :

La pêche de la carpe la nuit est autorisée en application de l’article R 436-14 du Code de l’environnement sur des secteurs spécifiques et des périodes définis par arrêté préfectoral.

Depuis une demi-heure après le coucher du soleil jusqu’à une demi-heure avant son lever, aucune carpe capturée par les pêcheurs amateurs aux lignes ne peut être maintenue en captivité ou transportée.

Sur ces secteurs seule la pêche de la carpe est autorisée à l’aide d’esches végétales et se pratiquera uniquement depuis la berge.

NB: la pêche du silure ou sandre est strictement interdite la nuit.

Pour consulter les parcours suivez ce lien.

RÉSERVE DE PÊCHE :

Il existe de nombreuses réserves administratives sur le département ainsi que des réserves instituées par les AAPPMA. Ces réserves sont identifiables par leurs panneaux spécifiques. Mais n’hésitez pas à contacter l’AAPPMA gestionnaire du parcours de pêche où vous souhaitez pêcher pour connaître les limites précises des éventuelles réserves de pêches. Vous pouvez aussi les connaitre en consultant les pages AAPPMA de ce site où en parcourant les fichiers téléchargeables du kiosque.

PÊCHE AMONT ET AVAL DES BARRAGES :

Cours d’eau du domaine privé :

Il est possible de pêcher en aval des barrages au moyen d’une seule ligne. En amont 4 lignes peuvent être utilisées. Cette règle s’applique par exemple sur tous les ouvrages situés sur la Grosne, l’Arconce, la Dheune, la Bourbince, l’Arroux en amont de Gueugnon, la Seille en amont de Louhans.

Cours d’eau du domaine public :

Sur le Canal du Centre, de Roanne à Digoin et Latéral à la Loire, la pêche est interdite 50 m de part et d’autre des écluses (Extrait du cahier des charges p 4).

Sur la Seille en aval de Louhans, la pêche est interdite 50 m de part et d’autre des écluses ainsi que du barrage de la Truchère.

Sur l’Arroux en aval de Gueugnon, la pêche est interdite 50 m en amont du barrage de la prise d’eau de la Rigole d’Arroux et 150 m en aval de la passe à poissons.

Sur la Saône en amont et aval de chaque ouvrages et écluses, il existe des interdictions de pêche (se référer aux panneaux de VNF et au cahier des charges relatif au droit de pêche sur la Saône).

PECHE DES ECREVISSES:

 La pêche des écrevisses à pattes blanches et à pattes grêles est strictement interdite.

Seule est autorisée la pêche des trois espèces d’écrevisses d’origine américaines :
-Écrevisse signal,
-Écrevisse de Louisiane,
-Écrevisse américaine.

Période d’ouverture : toute l’année en 2ème catégorie et pendant l’ouverture de la truite en 1ère catégorie.

Pour pêcher les écrevisses américaines, il faut être titulaire d’une carte de pêche.
Nombre de balances fixés à 6 maximum, d’un diamètre de 30 cm maximum et de mailles de 10 mm minimum. Aucun article réglementaire n’interdit de cumuler la pêche au ligne et la pêche à la balance. En deuxième catégorie, on peut donc pêcher à 4 lignes et 6 balances. En première catégorie, on peut donc pêcher à 1 ligne et 6 balances.

Pas de taille minimale ni de nombre de captures.

Interdiction formelle de les transporter vivantes et de les réintroduire.

Plus d’information sur les écrevisses : télécharger la plaquette les écrevisses en Saône-et-Loire

PECHE DES ANGUILLES:

La pêche de l’anguille argentée est interdite dans le département de Saône-et-Loire

La pêche de l’anguille jaune est soumise à des dates d’ouvertures définies annuellement par arrêté interministériel. En application du I de l’article R 436-64 du code de l’environnement et de l’article 1er de l’arrêté du 22 octobre 2010, tout pêcheur à l’obligation d’enregistrer ses captures d’anguilles dans un carnet de pêche.

Carnet de pêche anguille

AUTRES PRÉCISIONS :

La perche soleil, le poisson chat, les écrevisses américaines et signal ne peuvent pas être remis à l’eau, introduits ou transportés vivants.

Durant les périodes de fermeture du brochet, l’emploi du carrelet est interdit dans les eaux du domaine privé.

Il est interdit de vendre le produit de sa pêche.

QUELQUES CONSEILS ET CONSIGNES :

Amis pêcheurs,

  • Respectez la propriété d’autrui ;
  • Si des panneaux interdisent la pêche où si le propriétaire ne veut pas vous autoriser à pêcher, soumettez vous à ces décisions et soyez raisonnables pour les accepter ;
  • Respectez aussi la propreté des lieux. Ne prenez pas la nature pour une vaste poubelle en laissant sur place vos déchets de pique nique, d’appâts, vos emballages etc… ;
  • Respectez les plantations et les clôtures ;
  • Refermez les barrières pour les animaux, n’effrayez jamais ces derniers (tenir les chiens en laisse) ;
  • Respectez les prés de fauche au printemps ;
  • Stationnez votre voiture dans un endroit qui ne gênera pas le travail et le passage des agriculteurs et des riverains ;
  • Sachez aussi que la circulation des voitures sur les chemins de halage et la voie bleue est interdite.

Le droit de pêche qui est accordé par les propriétaires riverains est lié étroitement à votre comportement. Soyez toujours courtois et aimables vis-à-vis des riverains. Ils ne vous doivent absolument rien. En revanche, vous leur devez le plaisir que vous procure la pratique de la pêche.

 

Au final, le Jura en faisant une nouvelle fois bande à part,  peut donc se permettre d'être au dessus de ces vrais enjeux? Il semblerait que oui. Les vraies problématiques ( mailles et quotas notamment ) ont été balayés d'un revers de main. Bravo à tous les décideurs pour leur immobilisme et leur incompétence sur les points pré-cités. Le no-kill sur la Bienne est la seule bonne nouvelle en ce qui me concerne. L'ouverture au 1er Juin, un premier pas insuffisant, ... de 15 jours.

Commenter cet article

Arno39 24/12/2013 15:08

Salut Olivier et merci pour ton commentaire vraiment intéressant. Bien sûr que je suis content, mais comme tu le précises c'est insuffisant. On ne peut pas partir sur une harmonisation nationale
des règles sans tenir compte des spécificités des régions, des départements et même des plans ou cours d'eau encore plus spécifiques. Par exemple, chez nous, il fait souvent froid au printemps,
assez en tous cas pour que la température ait du mal à dépasser les 12°c pour que les sandres aient TOUS terminé leur repro quand le carnassier ouvre. Dans ce cas, une ouverture au 15 juin serait
justifiée.
Je suis juste déçu pour les mailles et les quotas et là, ça craint vraiment! On ne va plus à la pêche pour se nourrir...
Quant au no-kill que tu évoques, effectivement très bien avec 23 k m sur la Bienne, en espérant que ce parcours reste suffisamment longtemps pour rééduquer les poissons devenus presque domestiques
sur certains secteurs.( Pont de Jeurre par exemple ).

olivier Bernolin 24/12/2013 10:50

Oui, il faut rester positif même si tu trouves Arnaud que ce n'est pas assez.
Et pour moi, le Jura n'est pas un si mauvais élève que ça!

1)Vous avez quand même une ouverture carnassier en juin, ce qui est contraire à la politique de la fédé nationale qui impose le 1er mai comme ouverture nationale du carnassier.
Un bel échec cette mesure puisque, le Jura, comme le 71 ou d'autres départements, rejettent cette ouverture, préjudiciable aux populations de sandres. Mesure qui est un non sens pour ceux qui sont
passionnés de pêche mais qui souhaitent aussi une préservation des milieux pour le devenir de leur loisir.
Et les effectifs de pêcheurs ont-ils augmenté grâce à cette ouverture depuis 2010?...non, ça décroît toujours. Et cela continuera encore tant que les mesures de la FNPF ne porteront pas sur la
protection des milieux. Et là, il faut trouver des accords avec d'autres ministères...
Diminution aussi des effectifs car il faudrait quand même bien reconnaître que la pêche n'est plus le seul loisir accessible à tous comme elle a pu l'être pendant de nombreuses années, depuis
l'après guerre. On est aujourd'hui dans une société de consommation et du loisir, alors la pêche doit se partager avec les multiples activités qui existent aujourd'hui.

2)Vous avez une fermeture conjointe brochet sandre sur la 2ème catégorie malgré la présence de pêcheurs professionnels. Et là c'est une très bonne chose. Dans le 71, c'est dur d'obtenir une telle
fermeture, et ce depuis + de 20 ans.

3)les parcours no-kill truites, de superbes parcours ou les poissons retrouveront leur élément. Les parcours de graciation sont un bon moyen d'assurer plaisir de la pêche et préservation du milieu.
La réouverture de la Bienne va aussi permettre à d'autres parcours de souffler un peu.


Moi ce qui m'interpelle, ce sont les espoirs portés sur une modernistation de la loi pêche.
Qu'est-ce qui est intéressant dans les propositions actuelles de la FNPF suite à la consultation??
Une politique visant à faire plaisir aux pêcheurs avec une ouverture des carnassiers à l'année accompagnée de femetures spécifiques???
Moi une telle modification, je n'en veux pas, ras le bol qu'il faille faire plaisir à certaines catégories de pêcheurs qui se disent modernes et ne pensent qu'à aller à la pêche sans s'investir
dans les AAPPMA et qui, sous prétexte de no-kill ne veulent avoir aucune limite. De plus je suis dans une région qui subit la pression de la pêche professionnelle, alors une telle mesure serait
catastrophique. Mais beaucoup de pêcheurs oublient que les plus grands cours d'eau français, étant du domaine public, sont aussi loués à la pêche professionnelle, sauf quand les PCB viennent sauver
les pêcheurs à la ligne...

En revanche, la mise en place de quotas seraient une bonne choses et surtout une augmentation des tailles légales de capture.
Mais celà demande aussi une modification des mailles (augmentation) des engins des pêcheurs aux engins, pros ou amateurs.
Mettons d'abord en place ces 2 mesures et donnons-nous les moyens de les évaluer dans le temps.

Je sais que les débats ont été très houleux à Paris la semaine dernière sur cette volonté de moderniser la pêche...

Au fait pour la truite, il y a une ouverture unique mais c'est aussi parcequ'elle est fermée 6 mois dans l'année et que la fermeture et l'ouverture interviennent bien avant et bien après sa
reproduction.

N'oublions pas non plus que la pêche n'est pas une. Il y a une diversité de paysages en France, une diversité de milieux si bien qu'il est difficile de tout uniformiser. Chaque territoire défendra
ses particularismes locaux, sa spécificité, cherchant à protéger ce qui lui est propre.

A débattre
Oliv

Jean-Louis 22/12/2013 18:31

Je suis déçu pour le Jura, j'espère que ça changera au niveau des quotas et des tailles. Mais il ne faut rien lâcher et faire part de son mécontentement. Je suis également déçu pour les réserves
temporaires sur Vouglans (même si c'est un autre problème) qui ne seront pas effectives en 2014 mais certainement cette fois en 2015, c'est au moins ça.
La fédération de Saône et Loire a pris de bonnes mesures (enfin un quota et une protection du brochet avec 1 prise par jour et les tailles augmentées) mais il faut maintenant les faire appliquer,
avec quels moyens humains ? La pétition que que la fédé de S et L a lancé pour une date commune de fermeture du brochet et du sandre va dans le bon sens. Par contre je ne suis pas pour avoir le
droit de pêcher au carrelet (d'ailleurs il paraît qu'augmenter la taille du carrelet à 4m ,contre 2m actuellement, est à l'étude !!!) ni de mettre des lignes de fond la nuit même si c'est interdit
de mettre des vifs ; ces 2 derniers droits, surtout le carrelet , vont à l'encontre des mesures de protection du brochet et du sandre, d'autant plus que la police de l'eau n'a apparemment pas de
moyens supplémentaires.
Mais je préfère voir les côtés positifs. A+

oliv39 22/12/2013 16:40

Pour positiver, j'espère que la future "Loi pêche" qui arrivera courant 2014 viendra imposer des avancées et modifier la donne pour 2015...

oliv39 22/12/2013 14:54

Et bien tout ça pour ça enfin pour rien ! Les consultations publiques c'est pour la forme, pour respecter la loi mais derrière il n'y a rien. En revanche il y a bien des gens qui proposent en
dernier recours la mouture pour l'arrêté, ceux qui font chaque année, le copié-collé de l'année précédente... Qui sont les responsables ?
Pour être allé à une réunion de président d'AAPPMA, il me semble qu'une grande majorité allait dans le sens de ce que nous proposions sur ce blog. J' ose espérer qu'ils se sont prononcés comme nous
(Nous sommes nombreux à avoir demandé une augmentation des tailles légales de capture lors de la consultation.)
Maintenant ceux qui voulaient continuer à matraquer des sandres de 40 cm vont pouvoir venir tranquillement d'un peu partout chez nous, dans Le Jura département de l'immobilisme. Quant au parcours
No Kill de La Bienne c'est très bien mais décision forcée et quand on en connaît les raisons, l'avenir me laisse songeur. 2000... 2010...2013... 2014 toujours moins de poissons, moins de pêcheurs,
tout va bien ne changeons rien !

Pierre39 22/12/2013 12:40

La honte!