Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Le canard du pêcheur CARNASSIERS n°169 / avril-mai 2013

5 Avril 2013, 19:24pm

Publié par oliv39

Je ne vais pas vous faire une revue de presse, déjà faite par Sylvain Russo sur le site de l'Esoxiste, d'ailleurs voici le lien :

http://esoxiste.com/revue-de-presse-le-canard-du-pecheur-de-carnassiers-169-avril-mai-2013/

Seulement vous informer que j'y ai rédigé un article qui s'intitule "Changer la réglementation ? Changer la pêche ?". J'ouvre des pistes possibles pour améliorer notre pêche de loisir, des pistes qui sont devenues des actions pour certaines AAPPMA voire des fédérations départementales de pêche. Un article qui a pour but de faire réfléchir les pêcheurs sur leur comportement et sur ce qu'ils peuvent apporter à la pêche de demain. Il sera plus lu que sur ce blog et j'espère que ces débats déjà au coeur des réunions d'AAPPMA seront porteurs de nouvelles décisions, de nouvelles mise en oeuvre au sein des AAPPMA. De la motivation, du temps consacré à améliorer ce qui peut l'être, c'est ce que certains font comme au "Goujon Cuiserotain"... Je laisse assimiler l'article à ceux qui le souhaitent et attend vos réflexions, vos idées, vos points de vue.

 

9.5 Brocheton issue de la frayère aménagée (AAPPMA Goujo

Brocheton issu d'une frayère aménagée (AAPPMA Goujon Cuiserotain)

8.3 Entrée frayère en eaux hautes (AAPPMA Goujon Cuiserot

Entrée frayère en eaux hautes (AAPPMA Goujon Cuiserotain)

A bientôt.

Olivier.

Commenter cet article

CARN'AS 18/04/2013 10:25

Juste pour te dire que j'ai apprécié ton article(trop d'articles sont sans intérêts), "repenser la pêche" pose de bonnes questions et suscite la réflexion.Bon boulot Olivier, a bientot/Fréd'eau (si
tu as besoin de photos pour tes futurs articles, n'hésites pas...)

oliv39 29/04/2013 20:44



Salut,


Merci beaucoup et pour les photos c'est sympa ce sera avec plaisir. Bonne ouverture du carna car cela approche !



Jean-Louis 10/04/2013 09:57

Si ton analyse est juste Olivier, ça vaut dire que les pêcheurs cherchent les sandre au 1er mai et que même s'ils ne les gardent pas , ils les dérangent et que ça perturbe la fraie (les nids ne
sont plus protégés des autres espèces qui mangent les oeufs ?). De l'autre côté, on peut penser que si les principales frayères sont interdites à la pêche que les sandres sont protégés.C'est
compliqué de se faire un avis.
Il ressort quand même que le sandre est fragile dans nos régions début mai.
Harmoniser les dates ouverture est pénalisant pour les régions plus au nord, faut-il couper la France en 2 ? (et encore les limites départementales et naturelles ne sont pas les mêmes).
Ce sont encore les comportements individuels qui posent problème : s'entêter à pêcher le sandre alors que seul le brochet est ouvert car ce dernier est moins nombreux que le sandre sur beaucoup de
parcours.
Soutenir la population de brochet peut être une solution mais avec le problème de sa reproduction sur les lacs de barrage avec les marnages.
Il nous faut l'avis de techniciens et des études mais faut pas que ça traîne !

Jean-Louis 08/04/2013 22:03

L'article permet d'ouvrir une réflexion avec des pistes différentes.
En voici une autre qui me semble aussi importante : le nombre total de pêcheurs diminue mais je pense que celui des pêcheurs spécialisés dans la traque des carnassiers augmente ou diminue moins que
celui des pêcheurs au coup.
Aujourd'hui on voit la proportion grandissante du rayon carnassier dans les magasins et le nombre de revues spécialisées qui existent (et qui n'existaient pas avant). Cette pression de pêche
grandissante sur les carnassiers (qui sont moins nombreux car en fin de chaîne alimentaire) a aussi, je pense, engendrée une baisse des populations sur certains secteurs et rendu plus compliqué le
fait de satisfaire tout le monde : surtout dans les conditions actuelles...
C'est pourquoi, plusieurs mesures associées peuvent aider à soutenir, voire développer, la population des carnassiers comme la préservation du milieu,les quotas, l'augmentation de la maille, la
décision personnelle de garder moins de poisson, restauration ou création de frayères...
J'espère voir des frayères temporaires sur Vouglans, et je sais qu'Olivier tu en as déjà parlé mais sans succès pour l'instant. Il ne faut pas lâcher .
Il faut aussi que les actions soient menées à plusieurs endroits, sinon les efforts faits par certains vont être remis en cause par un pression de pêche trop importante due à la recherche du bon
spot (surtout avec internet et la mobilité croissante d'une partie des pêcheurs ). En effet, si tout le monde va à Vouglans ou à Cuisery ça va coincer... Il faudrait arriver à diluer la pression de
pêche . Tout ça paraît compliqué mais il ne faut pas se décourager et au moins essayer, quitte à se louper.

Olivier Bernolin 08/04/2013 19:21

Désolé Sylvain mais je n'ai pas la même analyse sur les lacs du Morvan. Je trouve que les "rendements" y ont énormément baissé et ce n'est pas seulement depuis la fermeture de Pannecière. Y allant
depuis 1995, je constate que les pêches y sont devenues irrégulières ces 3 dernières années.
J'ai le sentiment que les rendements ont baissé depuis l'ouverture au 1er mai et ce, malgré les zones de réserve. Selon moi, l'ouverture des carnassiers au 1er mai provoque des cartons sur les
populations de sandres à une période où beaucoup n'ont pas frayé malgré les réserves temporaires. Il suffit de regarder le nombre de pêcheurs qui se rendent à Saint Agnan, Chaumeçon, Les
Crescents... dès le 1er mai...
Ouverture le 1er mai oui, pour le brochet, mais pas pour le sandre or c'est bien ce dernier qui est recherché en priorité et qui paye un lourd tribut malgré des réserves temporaires dont
l'efficacité reste à démontrer.
Des pêches d'échantillonnage d'ailleurs sur ces lacs nous permettraient d'en savoir plus sur la population réelle et sur la pyramide des âges des populations de sandres...
Bref pour moi, l'ouverture des carnassiers au 1er mai est une abération dans des secteurs où le sandre est espèce dominante. Les quotas, ce peut être une bonne chose mais avec une ouverture
cohérente.
A débattre..., j'amène la poire...
Olivier

sylvain l'esoxiste 06/04/2013 06:53

Sur les grands lacs du Morvan le principe de protection des frayères par mise en place de réserves balisées est effectif depuis 3 saisons déjà (2010).
Autre piste, toujours avec les lacs du morvan, un règlement intérieur interne avec maille à 60 pour le bec et 50 pour le sandre et 3 carnassiers par jour.
Dernière piste en cours, classement des lacs en "grands lacs intérieurs" afin que le préfet puisse déroger en toute légalité à la loi pêche et remonter les mailles via un arrêté inattaquable, idem
pour des quotas.
J'en profite pour saluer l'action des AAPPMA la truite Morvandelle et celle du haut Morvan, ainsi que la fédé 58 pour le fait que ce sont elles, avec l'aide de l'AMC, à porter ces projets pour que
la pêche des carnassiers se développe au mieux.