Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Le sandre, poisson vulnérable en avril-mai sur le lac de vouglans..

22 Avril 2012, 08:40am

Publié par oliv39

Faut-il protéger le sandre ?

SANDRE 60 MAI 2011

Le sandre, ce poisson originaire d'Europe centrale, a colonisé en France de nombreux lacs et cours d'eau. De nombreuses AAPPMA n'hésitant pas à aleviner pour contenter les pêcheurs de plus en plus en plus nombreux à pêcher ce carnassier.

Lac-de-Vouglans-Pont-de-La-Pyle--32-.JPG

A Vouglans, sa pêche a supplanté celle du brochet dont les populations ont chuté au cours des dernières années. Le brochet ne trouvant pas le support idéal pour se reproduire (faible niveau du lac et marnages irréguliers). Le sandre représente avec la perche le principal prédateur de ce lac.

Ce poisson est toutefois vulnérable notamment au moment de sa fraie et dans le mois qui suit celle-ci. Sa fraie est conditionnée par la température de l'eau, elle débute lorsque l'eau avoisine les 12°C. Dès lors les sandres se regroupent sur les zones de frayères et on retrouve ainsi de fortes concentrations de poissons sur ces zones bien connues des pêcheurs.

Le sandre dépose ses oeufs généralement dans une profondeur n'excédant pas 3 mètres, sur un sol composé de sable et de graviers. Parfois de part ses capacités d'adaptation, il lui arrive dans les lacs de barrage à forte pente de déposer ses oeufs dans des zones pouvant dépasser les 10 mètres de profondeur. Le mâle prépare le nid, la femelle pond puis s'en va aussitôt, le mâle gardant le nid durant 7 à 10 jours (l'éclosion s'effectuant en dégrés/jour, plus l'eau est chaude plus rapide sera l'éclosion).

Dès lors la femelle a besoin de faire ses réserves et s'alimente de façon importante les jours suivant la ponte. Le mâle adopte le même comportement les semaines suivantes. Avant ce comportement alimentaire, ce dernier est très vulnérable sur les frayères car très agressif pour protéger le nid. Hélas certains pêcheurs, de plus en plus nombreux sur Vouglans, en profitent pour piller les frayères lorsque le sandre se reproduit. Certaines années ce sont des carnages au moment de l'ouverture et lorsque la fraie est plus précoce des pêcheurs se trouvent une vocation pour la pêche des perches en avril !

affluence-a-l-ouverture-mai-2010.JPG

Aujourd'hui, l'eau de Vouglans avoisine les 10°C, la fraie n'a pas débuté, toutefois depuis quelques semaines de nombreux pêcheurs profitent du réglement spécifique de la retenue pour pêcher au leurre, soit disant à la recherche des perches, voire des truites ! En pêchant lentement avec des des gros leurres bien armés. On comprend ensuite aisément qu'il est difficile d'expliquer en assemblée d'AAPPMA qu'il faudrait protéger les zones de frayères par des réserves temporaires et même remonter les tailles légales de capture de quelques centimètres. (une femelle dont la maturité sexuelle est plus tardive que celle du mâle ne s'etant jamais reproduit lorsqu'elle atteint la taille légale de capture !)

Il est difficile de faire prendre conscience aux gens que ce poisson, comme les autres, a besoin d'être protégé lorsqu'il est vulnérable au moment de sa fraie. Avec les copains, nous nous promenons régulièrement sur les bords du lac,  je descends souvent à la mise à l'eau de Barésia pour essayer de sensibiliser les pêcheurs.

Pour moi il en ressort plusieurs choses.

- L'être humain défend avant tout ce qui est proche de chez lui, il y a très peu de pêcheurs du Jura qui recherchent le sandre à Vouglans avant l'ouverture. Il est frappant de constater que la quasi-totalité des véhicules présents aux mises à l'eau viennent des départements voisins. Jusqu'à 7 départements cette année, les weekend d'avril...

- Quelques pêcheurs recherchent réellement le silure en début de saison et ont un soucis de préserver le milieu, toutes espèces confondues.

- Des pêcheurs au leurre sur leur beau bateau critiquent les "vifeurs" tout en recherchant le regroupement des sandres en espérant faire "un carton" de perches, oui bien sûr ! A noter que personne (à ma connaissance en tout cas) ne pêche au vif avant l'ouverture, les abus pour certains ne viennent qu'après et comme pour la pêche au leurre sur les frayères cela concerne une minorité de pêcheurs...

- Pour éviter ces abus, il faudrait d'une part protéger les frayères par des réserves temporaires (des zones bien précises qui n'empêchent pas la pêche sur le lac, zones à partir desquelles la reproduction pourrait se faire dans d'excellentes conditions) avec une interdiction de la pêche jusqu'au 15 juin sur celles-ci, d'autre part en augmentant la taille légale de capture d'au moins 5 cm.

En mai 2010, j'ai rencontré quelques pêcheurs se ventant de faire le plein tous les jours, c'est tellement facile. Ces mêmes pêcheurs se plaignaient en 2011 de cumuler les capots. Cette année la fraie pourrait se dérouler au même moment qu'en 2010, à savoir au moment de l'ouverture. Les populations de sandres vont être saignées, de trop nombreux pêcheurs ne sachant pas s'arrêter. Une fraie perturbée, donc moins de poissons et des pêcheurs qui râleront un peu plus tard en disant que "ce n'est plus ce que c'était". 

Pour changer la donne, au-delà des réglements, il en va simplement du comportement de chacun. Respecter la nature pour continuer à profiter de ce loisir qui nous réunit tous. Oui un loisir et plus une pêche pour manger.

Des discussions pas toujours faciles...

Alors j'ai un beau bateau, je pêche uniquement au leurre et je trouve désagréable dans une discussion, lorsque je veux faire évoluer les mentalités, de m'entendre dire à chaque fois que ce sont "mes copains qui pêchent les sandres avant l'ouverture", que ce sont les mêmes que l'on ne revoit plus après dans l'été, trop occupé ailleurs sur d'autres frayères... (comme celles des black-bass ?). Waouh que répondre ?

Et bien mon bateau ne voit pas Vouglans avant le 12 mai et comme chaque année certainement pas avant la semaine suivante. Désormais chacun doit se poser les bonnes questions afin je l'espère de voir évoluer tranquillement notre attitude collective, il en va de l'avenir de la pêche de loisirs.

IMG_7912.JPG

Voilà pour ma réponse à la question initiale. J'attends vos réactions pour enrichir le débat.

A bientôt.

Olivier

Commenter cet article

raph 13/04/2015 23:16

au mois de avril an peux tu pecher ou on nan pas le droix

Arno39 14/04/2015 17:31

Bonjour. En 2ème catégorie c'est interdit aux leurres avant l'ouverture du carnassier. A Vouglans , tu as le droit de pêcher aux leurres pour prendre une perche par exemple, à condition de relâcher sandre et brochet dont l'ouverture est le 30 Mai 2015. Ceci dit, on ne va pas se mentir, les pêcheurs aux leurres en Avril sur Vouglans ne cherchent pas tous les perches, loin s'en faut, et matraquent les sandres sur les nids. Ce qui me fait dire que leur piètre connaissance du lac et leur faible niveau technique cumulés, les empêchent de prendre cette espèce quand la pêche devient plus dure, d'où ce genre de comportements sur des proies vulnérables au printemps.

raph 13/04/2015 23:14

bont jour jais une information a vous demander

POZOS Angel 09/10/2013 21:35

Bonsoir,
Je m'occupe de la gestion de trois lacs,dans l'Ain.Nous vendons 1500 cartes de pêche par an.
Je me permet d'affirmer que la majorité des pêcheurs sont des abrutis que dans leur mentalité, il faut toujours amortir sa carte ou son permis de pêche et tuer le poisson même si on ne le mange
pas,car il faut nourrir les poules ou les cochons je n'invente rien ce sont des faits avérés. je peux vous en raconter sans fin.
Remarquez que je n'ai pas fait une généralité il y à encore des pêcheurs des vrais comme Oliv et d'autres.Mais.........

Boisson Philippe 20/08/2012 13:39

Bonjour,
Je voulais réagir à votre article concernant la pêche du sandre à Vouglans avant l'ouverture. Je rejoins parfaitement votre opinion. J'avait écrit un article similaire dans Pêches sportives il y a
deux ans, qui m'a valu de vives critiques de la part des intéressés… Et depuis les choses n'ont fait qu'empirer. C'est l'omerta dans le microscopique monde de la pêche aux leurres. Le no-kill
a bon dos ! C'est devenu très compliqué de critiquer de telles pratiques car tout le monde se sert les coudes (sponsors, compétiteurs, détaillants, etc). Alors bravo pour l'avoir fait. Si les
frayères sont visitées par de jolis shads (un peu gros pour la perche!) c'est surtout sur les frayes de gardons qu'on aussi lieu les abus. C'est l'argument principal de ces pêcheurs. Or, la fraye
du sandre à Vouglans s'étend selon les secteurs sur une très longue période. Il n'est pas exclu que certains sandres n'aient pas encore frayé alors qu'ils chassent en bordure dans les bancs de
gardons. La seule solution me semble effectivement réglementaire. En tout cas, piètres pêcheurs que ceux qui ne respectent pas le cycle biologique des choses…
Philippe Boisson

oliv39 23/08/2012 21:59



Bonsoir,


J'ose tout de même espérer que les comportements vont évoluer et que des pêcheurs de plus en plus nombreux adopteront un comportement responsable afin d'envisager plus sereinement la pêche de
demain.


A bientôt.


Olivier



GS 10/05/2012 10:07

Slt,

Je suis d'accord à 101% , mais notre tentative de pétition répondait à une petite "enquête" réalisée au bord de l'eau auprès de tous les pêcheurs rencontrés (jeunes, anciens , vifeurs,
leurristes...) et tous pensaient que 40cm c'était trop petit pour le sandre, d'ailleurs, certains les conservent à partir de 50 ou 60cm. Augmenter la taille en réalité répond à une demande
importante de la part d'une grande majorité.
D'autre part, il faut savoir s'imposer pour faire bouger les choses :
Lorsqu'il y a deux ans, nous sommes arrivés comme deux inconnus à l'AG de la GBD pour taper du poing sur la table en demandant une mesure pour que les sandres arretent d'être grappés pendant les
crues sur 2 zones précises, on nous a répondu que "classer ces 2 zones en réserve était impossible matériellement". Nous avons éxigé un vote à mains levées, qui a fait l'unanimité, et le président
a fait remonter le message à la fédé21. Résultat : l'année suivante les 2 zones ou se produisaient ces massacres étaient classées en réserve ! Ca vallait le coup de hausser le ton, n'est-ca pas ?
Maintenant nous sommes mal vus par un poignée de pêcheurs locaux, mais qu'importe, c'est pour le bien de tous les pêcheurs.
Tout cela pour dire que certaines choses sont annoncées comme "irréalisables" alors qu'elles sont tout à fait possible à mettre en place.

Bon courage !

Arnaud

GS 08/05/2012 16:24

Salut,

C'est une bonne initiative de lancer le débat sur la question du sandre et de vouloir faire avancer les choses. Tu va avoir des problèmes avec certains (ceux qui veulent que rien ne change pour
continuer à casser des charbonniers de 45cm !) en tentant de faire bouger les choses : l'an passé avec un ami influent, nous avons fait circuler une pétition pour passer la taille du broc à 60cm :
nous nous sommes fait insulter de tous les noms jusque sur les forums (Achigan...) et le projet est tombé à l'eau. A l'appma de St jean de losne, nous avons réussi à interdire la pêche dans
certains secteurs ou des pillages avaient lieu. La taille du sandre à 50cm c'est la moindre des choses, si vous voulez faire tourner une pétition je me battrai avec vous jusqu'au bout.
Après, à Vouglans il y a des pêcheurs au vif TOUS LES JOURS je te le certifie : j'ai fait 3 sessions en mars et à chaque fois j'en ai vu , avec 4 cannes au vif de tendues, parfois avec des gardons
gros comme la main.
Les pêcheurs aux leurres font aussi beaucoup de dégâts lorsqu'ils pêchent profond (dès 7 mètres il y a un risque de tuer le poisson en le remontant) c'est pourquoi il faut toujours éviter de pêcher
dans plus de 6-7 mètres.
De même, en mai lorsque la pêche est ouverte, il vaut mieux pêcher avec de très gros leurres, loin du bord et entre deux eaux pour éviter de tomber sur des sandres charbonniers qui défendent les
alevins en bordure (les charbonniers sont souvent de petits sandres d'ailleurs).
Enfin, lorsque l'on pêche au Léman en avril, les brochets sont très vulnérables également, car ils sortent à peine du frai (certains frayent encore) c'est donc exactement le même problème... :
préférer les gros leurres et les pêches loin du bord.
Pour finir, je me suis fait accuser de pêcher les bass sur les frayères en septembre ( lol !!!) , et ce, parce que j'avais fait un mega-carton de 40cm up en deux jours ! Dès lors qu'il y a de
belles pêches de faites, il y a des gens pour baver et médire, et cela c'est bien triste, car ce sont ceux-là même qui viandent toute l'année au vif, ou qui pêchent aux leurres dans 10 ou 12 mètres
à la verticale sous prétexte qu'ils pêchent "no-kill"...

En tout cas vous avez raison de vous battre pour protéger les poissons, il y en a marre de cette réglementation, de ces viandards, et des abus des pêcheurs "no-kill" (pêche sur les nids, usage de
fish grip, pêche du sandre et de la perche dans 10mètres, séances photos prolongées...).

A bientôt

Bien cordialement, A. JACOB

oliv39 09/05/2012 20:52



Salut,


je ne compte pas faire de pétition, je profite du blog pour exposer ma vision de la pêche, après chacun est libre d'agir comme il l'entend dans la limite de la loi. Opposer les gens n'a pas
vraiment de sens et même aucun intérêt, il faut (mot à la mode!) rassembler les pêcheurs autour de projets visant à améliorer la pêche, les mesures que j'évoque y contribueraient. Dans d'autres
départements les pêcheurs qui critiquaient au début sont maintenant les ambassadeurs de ces mesures (1 : frayères temporaires, 2 : ouvertures parfois décalées idem pour la fermeture reculée
d'autant. 3 : relèvement des tailles de capture). Et oui ils n'ont jamais pris autant de poissons !!!


Pêcheurs au vif, au leurre, peu importe il n'y a pas les bons et les méchants mais des comportements à adopter pour préserver le milieu indépendamment des techniques de pêche pratiquées par
chacun. Or on sait qu'il y a toujours des abus de la part de certains. D'où l'importance des lois, des réglements qui puissent protéger notamment la fraie des poissons. Le no-kill, j'adhère mais
dans le fond ce n'est pas le plus important. Tu peux ramener un poisson pour le manger mais 5 par jour pendant 2 semaines après l'ouverture car les vacances ont été prises pour ça, je dis qu'il y
a un problème mais c'est légal donc seule une évolution improbable du comportement individuel peut stopper ces carnages ou plus surement une modification de réglement. Tout ça pour arriver à un
prélèvement raisonné.


Je ne me fais pas de soucis et peu d'illusions, je sais que les mentalités évoluent lentement et continueront d'évoluer doucement dans le bon sens. Des pêcheurs qui prennent de moins en moins de
sandres finissent tout de même par prendre conscience qu'il faut changer des choses. On ne peut pas sans cesse rejeter la faute sur  les marnages, les cormorans, les pêcheurs au vif, au
leurre c'est trop simple. Hélas c'est comme pour les pollutions, on se réveille souvent un peu tard, l'homme réagit plus qu'il n'anticipe c'est comme ça.


Vis ta passion de la pêche comme tu l'entends, il y a de la place pour tout le monde, le débat est constructif pour l'avenir de la pêche et pour l'instant c'est l'essentiel.


A+


Oliv



Lionel 05/05/2012 10:40

Bonjour à tous,

Je m'appelle Lionel, j'habite en Côte-d'Or, j'ai 38 ans et je pêche aux leurres depuis quelques années.

Je trouve vos échanges intéressants et plutôt mesurés.
Après réflexion, il est très difficile de savoir quelle est l'attitude idéale à adopter.
Si je résume, il y a trois catégories de pêcheurs sur le lac de Vouglans, chacun ayant ses propres arguments défendables :
- Les pêcheurs au vif, qui respectent la réglementation (dates d'ouvertures légales) mais qui ont une forte propension à garder tous leurs poissons maillés.
- Les pêcheurs aux leurres "anarchistes", qui ne gardent aucun poisson, mais qui ne respectent pas toujours la réglementation.
- Enfin les pêcheurs (plutôt leurres), dont Olivier fait partie, qui respectent la loi et le rythme biologique des poissons.

Je ne veux surtout pas rentrer dans le débat de savoir qui fait bien et qui fait mal.
Je vais simplement vous donner mon avis personnel.
Je vais pêcher à Vouglans trois ou quatre jours sur les mois d'avril et mai. Mes motivations principales sont liées au fait qu'à cette période, le lac est plus tranquille (donc magnifique) et, je
l'admets, qu'il est le seul endroit pas trop loin où l'on peut pratiquer le carnassier de manière "légale".
Je n'ai jamais fait de "carton" de sandres. Les meilleures sorties se résument à six ou huit poissons à deux (sandres et brochets).
Je n'ai jamais pris de "charbonniers" durant cette période (je pêche entre 8 et 10m) en verticale, mais en 2011, j'ai pris deux sandres au crank dans deux mètres d'eau (mi-mai) alors que je
recherchais le brochet, et je pense qu'ils gardaient leurs oeufs. J'ai changé immédiatement de poste. Tous mes poissons repartent à l'eau, quelque soit l'époque, le lieu, l'espèce.
Tout ça pour dire que, quelque soient nos motivations qui nous poussent à pêcher, je pense que chacun doit se montrer responsable du milieu dans lequel il évolue.
Respecter une date d'ouverture le 12 mai en ayant la conscience tranquille pour bastonner des sandres sur leur frayère, c'est pire que de pêcher avant l'ouverture pour prendre quelques poissons
isolés. Pour protéger ce poisson, il faudrait mettre une date à mi-juin. Seulement voilà, cela oblige à attendre encore plus, et le loisir pêche (tourisme, magasins, etc.) en pâtirait.

Je pense que le balisage des frayères (si on peut les identifier) ou la mise en place de réserves de pêche annuelles sont des solutions excellentes à la protection des poissons. C'est ce que nous
avons fait dans notre société de pêche : les sandres se faisaient "harponner" (environ 2 poissons sur 3 au moins étaient grappés) durant les crues hivernales de la saône sur un endroit précis.
Certains les mangeaient, d'autres les vendaient. Nous avons obtenu la mise en place d'une réserve (ce qui a outré certains "pêcheurs"). J'espère que nos populations de sandres se porteront mieux
grâce à cette décision.

J'ajoute qu'il est hors de question pour moi de me mêler à la cohue de l'ouverture et des semaines qui suivent. Ce folklore ne me convient pas, car, même si je suis ouvert au monde et à mes
semblables, j'aime le calme.

Voilà, je tenais, pour finir, à vous souhaiter à tous, quelque soit votre opinion, de pouvoir continuer à pêcher aussi longtemps que possible dans des cadres magnifiques comme peut l'être Vouglans,
et de connaître à chaque sortie la joie et le bonheur d'être au bord ou sur l'eau.
A bientôt peut-être.

oliv39 06/05/2012 13:24



Merci pour ce commentaire constructif, voilà les bases à mettre en place pour une bonne gestion de ce lac.


A+


Je l'espère à Vouglans.



vincent 05/05/2012 03:17

vous parlez de reglementations, mais le no kill tu l'a appris dans tes magazines pleins de tout le mattos que tu vas acheter pour assouvir ta passion, pour moi t'es un merdeux, moi je suis un
pecheur, un prédateur et je mange mon poisson, maispeut etre que vous les gamins vous aimez pas mettre vos doigts de petites filles dans le sang et les tripes....

oliv39 06/05/2012 13:22



Bonjour, (j'ai pour habitude d'être poli)


Je ne comprends pas trop l'assimilation avec le No-Kill, nous parlons simplement de protéger le poisson sur ses zones de fraie afin de conserver une population de sandres conséquente et de
permettre à chacun de continuer à pêcher... en arrêtant de dire que c'était mieux avant. Bref gérer correctement le lac de vouglans pour une pêche "durable". En ce qui me concerne je prône le
prélèvement raisonné et si je relâche mes poissons je suis dans mon droit, Tu devrais t'en réjouir, ce sont les poissons qui peuvent t'éviter une douille. Quant aux gamins qui font vivre ce blog,
ils approchent tranquillement la quarantaine et ont pour point commun de respecter au mieux la naure et les hommes. 


Bon appétit.


Cordialement.


Olivier, gamin de 36 ans.



Roumeas de Chambly 30/04/2012 20:24

Bonjour à tous ; je rejoins le point de vue d'Oliv39 ( salut Olivier ) ; je ne ferai qu'émettre un avis personnel vis à vis de la pêche à Vouglans avant l'ouverture officielle. Vraiment choqué que
des "pêcheurs intègres (??....???? ) fassent l'écho de leurs "exploits" sur un blog fin avril ou début mai ! Suite à différentes pressions (je pense !) ils avaient effacé leurs posts ; cela
m'interpelle de la part de ces "pseudos compétiteurs " ! Cette saison encore ils étaient encore sur Vouglans à chercher des poissons encore fragilisés par le frai !.....????
Il y a quelques années un certain commercial et des pêcheurs sponsorisés par une marque ...... agissaient de la même manière et faisaient des reports (????) de leurs exploits sur leur site ! C'est
à mon humble avis ce qui "gangraine" la pêche de compétition à l'heure actuelle ....... ainsi que "l'évolution des circuits de compétition" pour l'année 2012 ; ce qui fait que j'hésite encore à ce
jour sur mon inscription pour le Défi Est pour les deux dernières manches de la saison !
Roumeas de Chambly

oliv39 06/05/2012 13:32



Salut Didier,


Poste ton inscription , l'essentiel c'est de passer un bon moment ensemble. Je n'étais pas trop compétition et puis
la découverte du Défi en 2011 m'a permis de rencontrer d'autres pêcheurs dans l'ensemble bien sympas et puis partager de belles journées sur l'eau et au bord de l'eau, que demander de plus. La
découverte de nouveaux plans d'eau est intéressante, je ne pense pas que j'aurais fait la démarche de m'y rendre sans le Défi. A très bientôt. 



Jeff 28/04/2012 08:25

Excellent l'article ,pas toujours facile de faire passer le message .
A la veille de l'ouverture de la 2ème cat ,certains nous demandent des conseils sur les lieux et techniques appropriées pour la recherche du sandre ....
Que répondre à part qu'au mois de mai (voir juin ) ,il faut leurs foutre la paix !

Fred 26/04/2012 14:53

c'est aujourd'hui un phénomène de société chez les leurristes: on pêche le bass de mars à mai mais pas sur les frayère houlà non surtout pas! Les sandres biens foncés et les femelles pleines
jusqu'aux yeux n'ont qu'à bien se tenir... Encore aujourd'hui je partage le lien de cet article sur FaceBook à un jeune qu dit revenir "se venger de la meteo" sur Vouglan et il me répond gentiment:
"bah il est dit que la fraye n'a pas commencée, c'est bon j'y retourne"...

oliv39 26/04/2012 15:48



Et bien dis-lui qu'elle commence (la fraie)!!!


Sérieux nous avons tous un rôle de communication et d'explication à faire au bord des cours d'eau. Ce jeune ne maîtrise peut-être pas toutes les composantes du milieu sur lequel il pêche ? Les
jeunes en général adhèrent assez vite à ces idées de préservation dans l'intérêt de la nature et donc des pêcheurs. Souvent ils adoptent dans un premier temps le comportement des gens qui les ont
initiés à la pêche. 


Pour ne pas préserver la ressource, à ce rytme le lac se vengera bientôt de lui, en lui offrant capot sur capot et la météo il l'oubliera vite. Combien de pêcheurs font quelques sorties puis
déçus ne remettent plus les pieds au lac ? 


Sinon j'espère te voir à Jeurre le 2 juin et je te souhaite de te remettre rapidement, les moulinets se grippent vite !!!


J'ai mis ton blog en lien, allez-y les photos sont magnifiques (subaquatiques !). A+



ludo 71 25/04/2012 20:51

Je suis d'accord avec jef 39. De toute façon, peu importe les mesures qui seront (j'espère) prises pour la protection du sandre, une majorité de pêcheurs seront contres au départ. Etant chasseur,
je constate également ces comportements. Une mesure nouvelle est de toute façon impopulaire, on est contre avant de réfléchir ! Mais si la mesure s'avère positive au bout de quelques années, on
voit ceux qui ont voté contre se vanter de sa réussite. En bref, il ne faut pas s'attendre à faire l'unanimité en pronant la protection du sandre, mais il faut juste être patient... Le temps joue
en faveur de ceux qui la metteront en place. Il faudra serrer les dents quelques années. Mais là, c'est dans l'hypothèse où la protection du sandre est en passe de se mettre en place, et nous n'en
sommes pas là... Quand les AAPPMA et la fédé seront prêtes à l'envisager, ce sera déjà pas mal...

oliv39 26/04/2012 15:34



Elles y pensent (les AAPPMA) mais il faut convaincre un minimum de personnes, et là les habitudes comme les mentalités n'évoluent guère pour la majorité des "cartés".



jef 39 25/04/2012 19:11

Salut Oliv39.

Je consulte régulièrement ton blog que je trouve très intéressant.
Je pêche régulièrement Vouglans et je dois l'avouer y compris avant l'ouverture depuis quelques années.Les rivières à truite étant tellement malmenées que je suis un peu démotivé par la pêche de ce
magnifique poisson.
Je pêche toute l'année en no Kill.
Et je dois dire que je n'ai jamais fait de " carton" sur les sandres avant l'ouverture sur Vouglans. Je trouve que la pêche à cette période est même plus dure qu'au mois de mai ou juin. Je n'ai
d'ailleurs jamais assisté au massacre auquels vous faites allusion.
Par contre, le massacre de petits males qui surveillent les nids après le fraies ont lieu pratiquement chaque année en mai .En effet, le sandre est surtout vulnérable juste après le frai quand ils
sont très agressifs (males qui surveille le nid)et affamés(femelle après la ponte).
Il y a deux ans, on nous disait que la date de fermeture sur Vouglans était reporté en décembre(excellente mesure) pour justement retarder l'ouverture début juin. Rien n'a été fait dans ce sens
depuis.
Je pense que le problème de Vouglans est avant tout une absence totale de gestion des 2 AAPPMA qui gère le lac.Il devrait bien s'inspirer de ce qui se fait sur le lac de la foret d'Orient avec une
vraie limitation de prélèvement (maille du brochet à 65, une prise par jour et 20 maxi par an avec un carnet de prise à perforer ) depuis sa mise en place la population de brochet a explosé de meme
que le nombre de pêcheur(beaucoup de jeunes).Devant les résultats les plus farouches opposants a cette limitation en sont aujourd'hui les plus fervents défenseurs.
En appliquant une réglementation similaire pour le sandre sur Vouglans et en retardant l'ouverture pour éviter le massacre des males sur les nids car ils ne sont jamais relachés et qui a pour
conséquence la destruction du frai par les cyprinidés, je suis sur que nous pourrions avoir un magnifique lac ou les prises seraient nombreuses et de qualité.
Cordialement.

oliv39 26/04/2012 15:31



Salut,


merci pour le compliment. On en revient toujours aux mêmes choses : il faudrait décaler les ouvertures ou protéger des zones et remonter les mailles. Après dire qu'il n'y a pas de gestion des
AAPPMA c'est faux. Il est difficile d'instaurer ces nouvelles règles car même si le président et son bureau sont ouverts à ces propositions à défaut d'être tous d'accords, il ya les adhérents. Si
ils sont mécontents ils prennent leur carte ailleurs. Plus de carte, plus d'argent, plus de moyen pour gérer les lots à la charge de l'AAPPMA. C'est plus compliqué qu'il n'y paraît mais j'espère
que ces mesures seront vite prises, les pêcheurs seront les premiers satisfaits lorsqu'ils constateront qu'ils prennent plus de poissons et surtout des prises régulières sur le lac. Le chemin est
long... A+, à Vouglans...



ludo 71 24/04/2012 13:12

Bonjour à tout le monde...

A mon sens c'est un sujet délicat que vous abordez ici, et tous ces points de vues sont ceux de pêcheurs... Quand on lit les lignes qui précèdent, on se dit que beaucoup sont sensibilisés, alors
qu'en réalité les pêcheurs sensibles à ces questions représentent encore à mon avis une minorité... Ce que je veux dire c'est qu'ici vous prêchez des convertis ou faciles à convertir... Dans le
domaine de l'environnement en général (dont la pêche fait partie) il n'y a que la réglementation qui peut aider à la préservation à grande échelle. Je ne pense pas que l'évolutionn des mentalités
soit suffisante pour réguler certains abus, comme celui que vous évoquez par exemple... C'est triste à avouer, mais l'autodiscipline est certes la meilleure des voies pour arriver au résultat
escompté, mais beaucoup trop lente à se démocratiser ... En résumé, il n'y a qu'une réglementation précise qui peut solutionner ce problème là rapidement, comme beaucoup d'autres... C'est peut être
un peu pessimiste comme vision, mais c'est ce que j'observe dans de nombreux domaines.
Bref, des frayères temporaires et vite ! Ca coûte moins cher que de réempoissoner des eaux...
Sur cette note un peu morne je l'avoue bonne pêche à tous quand même, et continuez ce blog donne réchauffe le coeur en ces temps de météo pourrie...
Tchao ;-)

Arno39 24/04/2012 19:59



100 % d'accord Ludo 71 sur cette juste analyse. La prévention, la discussion et le dialogue ne suffisent plus sur ce cas précis. Tout ceci pour convertir, comme tu le précises , une MINORITE de
pêcheurs, tant les traditions ont la vie dure . La suite doit s'orienter vers la mise en place d'une règlementation claire, nette et non discutable pour protéger au mieux les poissons. Sans
tomber dans les interdictions les plus totales, mais en laissant vivre aux pêcheurs leur passion sur la plupart des zones de Vouglans.( principe des réserves TEMPORAIRES). Ce qui peut apparaître
pour beaucoup comme une contrainte, est en fait le gage d'une préservation réelle et efficace du milieu, sur ... du long terme. Je vous annonce, une boucherie sur les sandres de Vouglans en ce
printemps 2012, du 12 Mai ( date d'ouverture) jusqu'à début juin. L'eau est en ce moment à 8,7° C, température prise dans le port du Pont de la Pyle avec un thermomètre, à 1 mètre de profondeur,
cote de niveau 422,5 mètres, hier. Les 12°C nécessaires à la reproduction de cette espèce de percidés, va coïncider avec la date d'ouverture à quelque chose près.



Arno39 24/04/2012 12:53

Ce message est une CITATION d'un pêcheur, Renaud Theis, bien connu dans le monde de la compétition, que vous trouverez sur le forum predators-fishing.com . Cette personne assume ses paroles en les
diffusant sur le site pré-cité. Je trouve de tels propos plus que stupides .
Et OUI, la pêche en compétition dans l'esprit "no-kill" , sert d'argument à certains pour se donner bonne conscience et doit autoriser toutes les libertés. AU NOM DE QUOI, AU NOM DE QUI ??
L'exemple qui suit concerne la pêche de nuit qui rejoint exactement celle de pêcher Vouglans en Avril avec des leurres de 15 ou 20 cm à la seule différence que l'une est interdite et l'autre pas.
Mais les 2 rejoignent un problème de CONSCIENCE et de MENTALITE ( de m....).
Personnellement, j'habite à 1 km de Vouglans, je suis né ici, vis ici, aime ce lac comme peu de monde, et j'ai pêché ce plan d'eau aux leurres en Avril 2 fois dans ma vie ( en 35 ans ) , dont une
cette année ( pendant environ 1H30 ) , pour tester 2 ensembles casting. Point barre. Effectivement les " hommes sandwichs " maculés de grandes marques du monde de la pêche, sont légions à cette
saison sur Vouglans. Bizarrement, au mois de Juillet et Août, ils disparaissent quand la pêche du sandre devient difficile sur ce plan d'eau. La suite est hilarante ... de bêtise ( excusez les
fautes d'orthographe, je ne fais que citer.)

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Renaudtheis dit "

Voilà, le sujet est dans l'air du temps, plusieurs autres forums ont lancés des consultations pour avoir une petite idée de l'avis des pêcheurs de ce forum sur la pêche de nuit. Voici un
argumentaire que j'ai déjà développé ailleurs et que je résume ici:
Pourquoi je suis pour?
- Parceque je ne vois pourquoi ça devrait être interdit. Ce n'est basé sur aucun principe de protection de la faune, ni aucune raison pratique et concréte. C'est une lois contre la piraterie pour
lutter contre les échoueurs.
- Parceque je suis français, né ici et donc tout comme vous ce pays m'appartient. Il m'appartient le jour et la nuit aussi. Au nom de quoi on voudrait m'interdire de pratiquer la nuit? Bien sur il
existe des périodes de fermeture qui m'interdisent aussi de pêcher à certaines saisons, mais en principe c'est pour protéger la reproduction des poissons. L'interdiction de la pêche de nuit ne
protége rien du tout.
- Parceque ca correspond à mon mode de vie: je veux passer du temps en famille et aller pêcher. En plus mon dermato est formel, à ce rythme je vais avoir des problémes parceque j'ai la peau claire,
donc la nuit pas de soucis. Et surtout parceque moi j'aime la liberté!

Par ailleurs, je vois des arguments concernant les viandards qui feraient des cartons! C'est a mon sens du fantasme, et ce pour deux raisons:
- Les cartons sont fait de toute façon, de nuit et de jour.
- Les viandards sont-ils vraiment responsable de tous nos maux? Je n'en suis pas sur. Ici ou là, peut-être, mais pas de maniére généralisée. Je pêche l'oise prés de chez moi, il n'y a pas de
pêcheurs, pas de poissons non-plus. Alors, il est où le probléme avec les viandards?
L'idée que je me fait de la société c'est qu'on a le droit de tout faire. Tout, sauf ce qui nuit aux autres, sauf ce qui représente un danger pour soit et pour les autres, sauf ce qui implique une
nuisance à la communauté. A partir du moment ou quelque chose est interdit mais que cette action ne porte aucun des inconvénients cités il n'ya aucune raison de l'interdire. C'est comme si je veux
t'interdire de pisser dans ton jardin. Ca ne me gêne pas, ça ne me nuit pas, donc pourquoi te l'interdire?
""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Voilà les mentalités à combattre, celles d'avoir tous les droits, mais surtout le droit d'être idiot pour ne pas le dire en 3 lettres !

Olivier Bernolin 24/04/2012 10:20

Difficile pour moi de ne pas répondre à ce sujet...
Une certitude, en tant que passionné, pêcheur et gérant d'AAPPMA j'ai toujours déploré ce qui se passe à Vouglans.
Personnellement, bien qu'à 70km du lac, je n'y ai jamais mis les pieds avant la mi voir fin mai. D'ailleurs j'ai préféré aller hier au Bourget, 300km aller-retour, pour pêcher les brochets dans un
lac réciprocitaire du domaine public... en toute légalité. Et malgré ce qu'on veut nous faire croire, il y a du poisson sur le domaine public, pas besoin d'aller dans le privé pour se faire
plaisir. On y prend des poissons qui sont nés dans la rivière et qui ne viennent pas de déversements sursdensiatires (là, je provoque un peu...)
Attendre, on savait le faire par le passé, aujourd'hui c'est de l'impatience, il faut consommer la pêche et pour certains il faudrait même pêcher la nuit. On savait aussi adapter nos pêches en
fonction de la saison. Maintenant il faudrait pouvoir pêcher tout le temps et partout sans restrictions.
Mais on peut aussi pêcher autrement pendant la saison creuse, en s'investissant dans la pêche et en participant aux actions menées par les AAPPMA comme la construction de nids à black (ce qu'on
vient de faire à Cuisery), l'immersion d'arbres ou autres sur les lacs... et si les AAPPMA ne le font pas il faut rentrer dans les bureaux pour faire avancer les choses. La pêche peut donc ne pas
se résumer à seulement tenir une ligne...


Je suis entièrement d'accord avec les propos de Jean Louis et aujourd'hui ce qui se passe à Vouglans fait parti des dommages collatéraux de la pêche de compétition. En effet, si elle nous a fait
évoluer techniquement, elle nous plonge dans la pêche de consommation à outrance et dans tous ses excès,alors, il faut claquer du fish pour amortir ses investissements et le no-kill est alors un
prétexte pour se justifier et faire un pied de nez à la réglementation .... et dans tout ça, on oublie l'essentiel, le respect envers nos partenaires de jeu que sont les poissons. Si on est
passionné et qu'on respecte réellement la nature pas besoin de réglementation pour s'abstenir ou se limiter.

Oui, le sandre mérite protection car il devient le poisson le plus recherché de nos cours d'eau et par la majorité des pêcheurs (du moins dans nos départements). Oui il y aura les viandards dans
les semaines suivant l'ouverture mais que dire des soi-disants pêcheurs qui en profitent durant mars avril contournant la législation propre à la truite de lac. S'il y avait des pêcheurs pros sur
le lac, ils seraient content qu'il y ait une fermeture du sandre!!
Interrogeons nous sur l'impact de cette pression de pêche avant le début de la reproduction et des conséquences sur celle-ci. Une anecdote: j'ai voulu mettre des couples de brochets dans notre
frayère début janvier (essai de reproduction naturelle assistée), mais on m'a indiqué que manipuler des poissons si près de la reproduction est une erreur et qu'ils seraient voués à la mort. Qu'en
est-il alors de ces sandres à quelques semaines d'assurer leur descendance?
Ce qui me fait rigoler, c'est que ce sont ces personnes qui sont en ce moment sur Vouglans à déranger les sandres (vous aimez être dérangé vous pendant vos joutes amoureuses??) qui à travers leurs
blogs critiquent les AAPPMA, les viandards mais qui sur le fond, ne font jamais rien et brillent par leur absence pour réellement défendre la pêche. On verra bien le 2 juin prochain qui se
mobilisera à Jeurres pour montrer le mécontentement des pêcheurs. N'est-ce pas d'abord la qualité des eaux et du milieu qui assure la pérennité des espèces?
Enfin pour le Morvan, excuse-moi Sylvain, les zones de frayères ne vont pas empêcher les carnages sur les sandres. A-t'on mesuré l'impact sur les populations de sandres depuis l'ouverture au 1 er
mai... soi-disant ouverture pour le brochet qui n'est plus majoritaire sur ces lacs pour les mêmes raisons que Vouglans comme l'a bien expliqué oliv39.
Bref j'arrête là, ça va être trop long...
Heureusement les comportements changent, lentement mais sûrement et de plus en plus de poissons retournent à la rivière après capture...alors restons positifs.
Pêchement vôtre
olivier

oliv39 24/04/2012 23:00



Rien à rajouter... Et pour cette saison 2012 bon courage au courageux président d'AAPPMA de Cuisery ! A bientôt pour une nouvelle sortie commune, celle de novembre reste un bon souvenir... A
dépoussiérer !



martin leheron 24/04/2012 09:23

Bonjour ,comme toujours , il y a les pecheurs respectueux et ceux qui ne peuvent s'empecher de detruire!Sur la Tille en ce moment certains s'en donnent à coeur joie en prelevant impunement des
ombres ( capture interdite sur cette riviere !) , bientôt d'autres vont pecher les bass sur leur frayere .Pour le sandre en Cote d'Or l'ouverture tardive (2 juin) devrait epargner les sandres
,malheureusement il y a fort à parier que certains pro-congelos vont migrer vers les departements qui ouvrent plus tôt!
Seule lueur d'espoir :la jeune generation qui je pense a bien integré l'enjeu du respect des ressources.

oliv39 24/04/2012 22:57



Bonjour,


Des pêcheurs de Côte d'Or sont déjà présents à Vouglans comme ceux des autres départements limitrophes. Dans La Loire le sandre ouvre également le 2 juin, c'est bien. La détermination des dates
d'ouverture est un faux problème, certaines années les sandres ont frayé au 15 avril d'autres années il faut attendre fin mai-début juin d'où la nécessité de protéger les frayères. Quant aux
jeunes générations, il y a tous les comportements et oui jeune on pêche avec qui ? Et bien avec son père voire son grand-père souvent loin d'être de bons exemples. On s'en rend compte en emmenant
des jeunes adolescents pêcher dans les cadres de projets scolaires !!! Mais on parvient plus facilement à les faire changer de comportement...


A+



benoit 23/04/2012 18:26

salut les amis, j ai bien peur que cette année le sandre fraie a la mi mai et la sa vas etre la cata, et pour ceux qui peche pendant les frais quand je regarde sur facebook bein y en a un paquet
qui pechent pendant le fraie des perches, sandres, black et pike car ils affichent des photos fierement.........tu parles d une fierté !!!!
a + ludo

oliv39 23/04/2012 20:07



Salut,


T'as raison, regrettable souvent de la part de pêcheurs qui devraient montrer l'exemple. Crois-moi certains compétiteurs ne sont pas exempts de tout reproche !!! Une poignée qui ternit l'image de
la majorité qui ont le soucis de préserver les poissons et de mettre en avant la pêche sportive.


Oui pour l'ouverture les sandres vont prendre cher cette année, de nombreux congélateurs vont se remplir et les voisins vont manger du poisson ! 


a+



Jean-Louis 23/04/2012 14:49

Salut Oliv,

Le problème du sandre à Vouglans est qu'il fraie à l'approche ou pendant l'ouverture et que certains viennent le pêcher avant l'ouverture profitant de son statut de 1ère catégorie. Cette tendance
semble augmenter ces dernières années encouragée par certains magazines ou certains blogs et même parfois par une mauvaise interprétation de ceux -ci . On veut faire du chiffre : "cette année ,
"j'ai pris 100 sandres" (problème 90 avant l'ouverture ou juste après, pendant la reproduction, et 10 ensuite (j'exagère mais bon). On accepte de moins en moins les périodes de fermeture (ni la
bredouille) car beaucoup ne pêchent plus qu'une seule catégorie de poissons : les carnassiers et le temps de février à mai paraît donc interminable, surtout qu'un tas de matériel trône dans le
garage. Pêcher dans le privé, ça coûte cher, donc pourquoi pas aller à Vouglans par exemple où je peux pêcher à une ligne si j'ai une carte fédérale. De plus le fait de remettre mon poisson à l'eau
(avant l'ouverture) me donne bonne conscience : je ne fais pas de mal (un poisson conservé, c'est sûr qu'il ne va pas repartir mais un poisson proche de la repro sera affaibli et continuera-t-il de
protéger les oeufs contre les autres espèces? au total, ça fait combien de sandres ?). Et pour terminer, si les autres le font, pourquoi pas moi, je ne suis pas con quand même ! Voilà pourquoi
autant de monde sur Vouglans.

Personnellement, je rejoins Sylvain, marquer les frayères et les protéger avec une fermeture seulement d'un mois par an pendant la reproduction car c'est vrai que c'est long. Le problème c'est
qu'on est en 1ère catégorie, donc c'est plus compliqué mais on ne va quand même pas espérer le déclassement en 2ème catégorie avec la venue d'un ou plusieurs pêcheurs professionnels pour protéger
les sandres pendant leur fraie !!! car pour moi le problème, c'est bien la fraie. Pour le black-bass, on voit des pêcheurs sur les blogs qui les prennent avant la fraie (dans le privé) et qui
rangent leurs cannes quand les poissons commencent de frayer, dans ce cas aucun problème. Les pêcheurs compulsifs de sandres feraient bien de s'en inspirer car ils ne donnent pas une bonne image de
la pêche et qu'ils ne viennent pas se plaindre après car ils perdent leur crédibilité.
Protéger les sandres ce n'est pas seulement les remettre à l'eau après capture, c'est aussi les laisser se reproduire, agir sur leur milieu... c'est plus compliqué.

oliv39 23/04/2012 19:56



Salut,


Pas besoin de déclasser le lac pour protéger des frayères. Le lac fait 35 km, sur 1600ha cela représente combien, 100 ha ? il y a des zones bien définies à protéger jusqu'en juin et c'est tout.
Le pêcheur peut continuer de pêcher au leurre dès l'ouverture en mars sur la quasi-totalité du lac. Protéger le poisson avant l'ouverture certes mais surtout après car le nombre de pêcheurs
explosent et le massacre est légal, avec la météo actuelle ce sera hélas le cas en mai 2012. 


Oui les pêcheurs se spécialisent, d'ailleurs ils maîtrisent très bien leur pêche, de part leurs connaissances et leur matériel. Après ne pas pêcher le carnassier à Vouglans avant l'ouverture me
semble toutefois être une évidence, même si c'est long d'attendre, tu vas pêcher d'autres poissons comme la truite. On attend ailleurs, pourquoi pas à Vouglans ?


C'est seulement une question de volonté.


Il n'y a rien de compliqué dans la mise en place de réserves temporaires.


Pour finir, le privé a pour mérite d'offrir la possibilité aux pêcheurs de se faire plaisir, payant bien sûr comme beaucoup de loisirs, souvent en No-kill ce qui rebute... On en revient toujours
à la rentabilité. Les parcours privés avec de bonnes densités de poissons et avec prélèvement autorisé ont la cote, ils permettent de diminuer la pression de pêche sur les parcours publics
voisins, des rivières souvent en souffrance. Une bonne chose car les pêcheurs sont ravis de ramener le poisson à Madame. De plus en plus d'AAPPMA gèrent des étangs de ce style avec
empoissonnements réguliers financés par la vente des cartes parfois spécifiques au plan d'eau.


 



Sylvain l'esoxiste 23/04/2012 14:03

Salut Oliv,
Comme tu l'as peut être lu dans mes lignes par le passé, je soutiens à fond l'initiative de la Nièvre et de ses grands lacs. Des zones de frayères protégées par des bouées où toute pêche est
interdite durant une période déterminée. Ce sont les AAPPMA qui mettent ces bouées pas seulement la fédé.
Sur un lac comme vouglans ce serait envisageable et ça a le mérite de laisser des zones pour les pêcheurs de "perches" et ça évite le pillage.
Il est vrai que ce sont souvent les pêcheurs en bateau qui pêchent sur les frayères mais en hollande c'est courant sauf que là bas c'est NoKill pour tous, donc pêcher les charbonniers sur les nids
n'est pas la meilleure chose à faire mais si les gars les remettent à l'eau ce serait déja un progrès.
A bientôt

oliv39 23/04/2012 19:30



Salut,


Les pêcheurs qui remettent les poissons à l'eau, il n'y en a pas beaucoup à Vouglans ! Qu'ils se fixent déjà une maille décente, disons 50 cm, la mienne est à 60 cm pour le sandre ce qui ne
signifie pas pour autant que je ramène mes poissons. 2 sandres sur la saison 2011 quand dans le même temps je vois descendre des barques des bourriches métalliques contenant plusieurs sandres
atteignant difficilement la maille. D'autres écaillent fièrement au bord de l'eau des poissons de 40 à 45 cm tout en regrettant d'avoir loupé le 5ème !  Alors le No-kill... Des pêcheurs ne
prennent plus de carte car pas rentabilisée ! Dommage pour les AAPPMA, tant mieux pour les poissons.


Les réserves temporaires nous y viendrons lorsqu'il n'y aura plus de poisson et donc presque plus de cartes vendues... On réagit souvent au lieu d'agir. Des départements l'ont déjà compris, hélas
pas le Jura.