Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

PIKE'S PARADIZE !

12 Octobre 2014, 17:02pm

Publié par Arno39

Vendredi matin : opération commando pour 3 jours de pêche intensive. 10 Heures de voiture en 3 jours, 800 bornes et 4 lacs dont 2 où la mise à l'eau était impossible.

Petit-déjeuner sur le bateau pour ne pas perdre une seconde à pike's paradize ...

petit-dej.JPG

Et des nuits ... dans la voiture pour profiter un maximum du temps de pêche.

my bed...

Côté brocs, 40 touches par jour en moyenne et plus de 35 poissons montés au bateau les 2 premiers jours. 2 pikes seulement le dernier jour, vous comprendrez plus tard pourquoi.

Les photos qui suivent sont anecdotiques, le but de cet article étant ailleurs.

Beaucoup de poissons entre 50 et 75cm comme celui-ci :

catch

relâche 3

Quelques poissons entre 80 et 85cm :

85

Et un 97 pour finir la première journée.

97!

Pas de monstre donc, mais qu'importe. Ce qui suit me paraît plus intéressant.

Pourquoi ai-je fait toutes ces bornes, dormi sur un matelas gonflable dans la voiture, galérer comme un chien aux mises à l'eau d'un lac devenu très très difficile d'accès? La passion certes, comme tous ceux qui se reconnaîtront dans ces lignes, pas plus pas moins, mais aussi parce qu'à la clé, ce plan d'eau offre une réelle possibilité de faire beaucoup de poissons. Tout simplement.

Une maille broc à 65, à raison de 2 carnassiers par jour de pêche,  Maille du sandre à 60. Bien loin des ridicules 40cm que nous connaissons.

Un quota broc, fixé à 20 annuellement avec perforation immédiate de la carte de pointage à la date du jour si conservation du poisson, ou remise à l’eau immédiate de la prise.

Des aménagements (récifs) au fond du lac et j'en passe... 

Je voudrais, puisqu'il s'agit du lac de la forêt d'Orient, remercier son président d'AAPPMA, Eric Bailly-Bazin pour avoir oeuvré de la sorte. Il ne s'est sûrement pas fait que des amis avec ces mesures, pêcheurs qui sont les premiers aujourd'hui à tirer les bénéfices de cette superbe gestion de plan d'eau.

Les cartes de pêche sont désormais en très forte hausse après un laps de temps où la tendance était inverse: des personnes qui se rendent compte aujourd'hui que des actions concrètes valent mieux que des discours et de l'inaction, prises de poissons en hausse à la clé!

Des sourires, de l'entraide pour mettre à l'eau, le court moment passé sur l'eau avec Eric BB, le lever et le coucher du soleil sur le lac, la première touche de la journée, la prise d'un broc de 40cm qu'on ne doit pas dénigrer et qui ne doit pas nous faire oublier que c'est un poisson porteur d'avenir.

Enfin, le plaisir de dingue pris sur l'eau avec l'envie folle d'y retourner au plus vite.

 

 

 

Commenter cet article

GS 25/11/2014 21:44

Salut :-)

Je partage ce constat, j'ai vraiment l'impression d'être né au mauvais endroit (l'Est de la France...) au mauvais moment.

Et que dire de l'absence de taille pour la perche (si on met une taille, elles vont faire du nanisme... C'est vrai qu'en Saône, elles sont énormes !)

Courage les gars !

Arnaud

jean-Louis 17/10/2014 07:28

On peut se servir de la consultation sur les no-kill de l'Ain, la Bienne pour finir par un petit commentaire :" dommage pour les mailles des carnassiers du Jura et l'absence de frayères protégées à
Vouglans ...". On mélange les genres mais ça peut montrer que des pêcheurs veulent voir les choses évoluer , eux ....!!!

Arno39 18/10/2014 10:46



Consultation en ligne avant le 20/10/2014. Merci JL.



Benoit 16/10/2014 14:26

Salut Arnaud,
J'ai déjà vu une de ces photos !
Bien content d'avoir passé une paire d'heures sur l'eau à tes côtés samedi après-midi à Orient, même si mon Float Tube semblait terriblement ridicule à côté de ton hydravion !
J'ajoute, naturellement, que tu as totalement raison sur la gestion exemplaire des Lacs. Cette année, je ne sais pas ce que veut dire "capot" ;-)
EBB et toi avez tout dit !
A bientôt
Benoit

Arno39 16/10/2014 20:04



Salut Benoit. Génial ton com, ça m'a fait super plaisir aussi de pêcher à tes côtés le we dernier. C'est vrai qu'on avait trouvé un coin sympa avec beaucoup de poissons au m2. Côté embarcation,
j'aurais préféré qu'on échange sur ce coup:). Pour les photos, elles sont sur ce blog grâce à toi puisque tu en as pris certaines. Merci encore.


Tu as aussi tout dit : "cette année, je ne sais pas ce que veut dire "capot" ". Moi si, dans le Jura, les capots on en prend, et régulièrement. Tu as de la chance de pêcher des plans d'eau riches
en carnassiers.


J'espère te revoir à Orient. Cette fois j'ai mis un visage sur le pêcheur en float. Si tu viens dans le Jura, contacte nous en privé, on se fera une session!



Eric BAILY-BAZIN 15/10/2014 23:58

Pas grave Sylvain, mais tu as raison sur un point : le classement en grands lacs intérieurs (comme le Der) facilite grandement la mise en place d'un règlement intérieur car il sera validé par le
Préfet donc force de loi.
Il y aura effectivement des élections prochainement : le renouvellement des conseil d'administration des AAPPMA en 2016 qui correspond aux renouvellement des baux de pêche cédés par l'Etat dans les
faits. Par contre, il y a toujours au sein des AAPPMA des postes vacants, liés à des désistements dans l'année, en quel cas lors de la prochaine AG, le président d'AAPPMA demande des volontaires
pour intégrer le CA (la condition sine qua non : être titulaire de la carte de l'association depuis deux ans, ça c'est dans les statuts). Par contre même s'il y a des défections, il n'est pas
obligé puisque dans les statuts des AAPPMA le nombre de membres du CA doit être au minimum de 7 et au maximum de 14. Certains présidents ne proposent donc pas de remplacer les membres
démissionnaires (je vous disais que c'était cloisonné !) et rien ne l'y oblige (à moins que son CA soi inférieur à 7) Je ne sais donc si vos présidents lors de la prochaine AG proposeront ces
vacances. Par contre, pour 2016, il peut y avoir un coup de pied dans la fourmilière car vous pourrez présenter une liste de pêcheurs (7 au minimum) lors de l'assemblée générale. A l'issue des
délégués (proportionnellement au nombre d'adhérents de l'association) pourront se proposer pour intégrer le CA de la fédération. Je sais que c'est un peu compliqué, passablement administratif et
que ça peut rebuter bon nombre d'entres-vous. mais comme le dit très justement Sylvain qui partage la même vision que moi : Va falloir vous bouger ! Et même si cette année il n'y a pas de poste à
pouvoir au sein de votre AAPPMA, rien ne vous empêche d'être présent et de donner votre vision des choses et préparer le terrain pour 2016. Ne louper pas le coup parce que ça sera reparti pour 6
ans. Petite précision : les salariés ou les gardes bénévoles d'une association ou d'une fédération ne peuvent être membres du conseil d'administration. La balle est dans votre camp. Bonne chance et
tenez moi au courant !

Arno39 16/10/2014 08:01



Les pêcheurs qui ont laissé des commentaires sur le sujet sont des warriors et partagent nos idées. Ils sont prêts à aller au bout et ne pas en rester au stade des paroles. Tes retours ont été
suffisamment précis Eric, pour que tout un chacun ait les cartes en main pour pouvoir s'investir au sein des AAPPMA et par la suite à la FD. On ne te remerciera jamais assez pour ton soutien aux
pêcheurs Jurassiens, et tes encouragements/conseils/explications qui vont permettre à beaucoup de " se lancer" pour de bon! POUR TOUS CEUX ET CELLES qui veulent construire et avancer sur ces
idées, n'hésitez pas à nous contacter par mail. On peut se rencontrer et en parler sur les compèts, ou en face d'un verre à une table.


POUR TOUS, à ne pas râter donc : les élections pour être membre au CA de son AAPPMA et l'intégration au CA de la fédé!!!!


 



sylvain l'esoxiste 15/10/2014 13:12

A Eric, désolé pour l'erreur sur les grands lacs intérieurs, j'avais cru....
Pour info dans le Morvan, la truite Morvandelle (Pannecière) demande le classement en grand lac intérieur pour justement instaurer des mailles, des réserves, des quotas, en gros pouvoir adapter la
règlementation au biotope et aux vœux des pêcheurs. La Nièvre et la Saône et Loire que je connais bien font des efforts, réserves de frayères pour le 58, règlement intérieur avec mailles et quotas
pour le 71. Tout ça parce que au sein des AAPPMA il y a une nouvelle génération de pêcheurs progressistes qui s'exprime.
La conclusion de mon propos coule de source, c'est bien de se plaindre comme nous le faisons sur le net mais il faut aussi s'investir dans le système pour le réformer de l'intérieur. il y a plein
de pistes à tester, à discuter, et ça c'est l'avenir.

Arno39 15/10/2014 21:08



Pas mieux non plus! Foncez et impliquez-vous dès les plus bas échelons de la hiérarchie et des organisations du monde de la pêche. 



Jean-Louis 15/10/2014 12:12

Pour moi, c'est fait depuis 3 ans ( Gardon de Saint-Usuge, 71). Ca me permet d'être au courant de ce qui se passe et de faire part de mes idées lors des réunions. Il faut en parler autour de soi
pour permettre à des pêcheurs de rentrer à leur tour dans les associations et si ceux-ci partagent les mêmes idées, d'être mieux entendus et de faire évoluer les choses.

Arno39 15/10/2014 21:07



Pas mieux.



Nicolas 15/10/2014 06:33

J'ai lu en travers....Mais juste pour info, il y a des élections d'AAPPMA fin 2015, puis de fédé début 2016. Le meilleur moyen pour que ça bouge, c'est de s'investir dans ces différents bureaux et
rien d'autres.

Arno39 15/10/2014 21:06



Merci Nicolas pour ces informations de la plus haute importance. Ces élections tombent au bon moment car elles laissent juste assez de temps à ceux qui hésitent ou méconnaissent encore les
rouages du système, pour se positionner et occuper ces postes en se portant candidat au moment voulu. Idem pour ceux qui n'hésitent plus et qui s'organisent déjà en vue de ces échéances
décisives!



Eric BAILLY-BAZIN 14/10/2014 21:54

A Tous,
la chose doit-être entendue amis Jurassiens : Prenez le pouvoir, soyez des emmerdeurs si nécessaire, rentrez dans les conseils d'administration, donnez de la voix et tracez la voie, le système
associatif de la pêche est cloisonné et régit par des décideurs dont la seule ambition et la ligne des sommes perçues. Les AAPPMA ont engrangé des trésors de guerre et un bon président serait celui
qui a encore gonflé le matelas financier, la belle affaire ! Je vous le dis sans état d'âme étant moi-même président, faut que ça bouge est rapidement, l'avenir de la pêche en dépend. Remarquez
comme la FNPF lorgne avec avidité sur les comptes des AAPPMA (ce qui règlerait son déficit chronique) ça se pourrait que dans quelques années les AAPPMA soient dissous au bénéfice des fédérations.

Arno39 15/10/2014 21:03



Ton aide est précieuse et tes commentaires porteurs d'espoirs immenses pour l'avenir. Les passionnés que nous sommes vont occuper le terrain de telle manière qu'ils seront, d'ici quelques années
(ou mois au niveau local), majoritaires. Dans ce cas, la donne changera vraiment.



oliv39 baresiateamjura 14/10/2014 21:26

Bonjour à tous. Suite à la sortie et la mise à consultation du public concernant le projet d'arrêté réglementant la pêche en 2015 dans Le Jura, j'ai cru halluciné et je suis le premier à avoir
réagi par mail auprès de l'ensemble des membres du bureau de L'AAPPMA La Gaule moirantine ! J'ai répondu aux membres de notre bureau que c'était un vulgaire copier-coller de l'an passé. Je me suis
un peu lâché tout en restant correct, ce qui est et restera toujours ma ligne de conduite. Arnaud a pris la relève pour informer et débattre avec le plus grand nombre et je l'en félicite.
Désormais il convient d'informer le maximum de pêcheurs se sentant concernés par l'avenir de la pêche dans ce département et au fond c'est un souhait mais par l'avenir de la pêche tout court. Il
faut se faire entendre, relayez les discussions, encouragez les débats, et j'insiste impliquez-vous dans une AAPPMA au moins en faisant part de vos idées qui sont aussi celles des autres.
Aujourd'hui dans les fédérations une poignée d'individus décident au-dessus de la mêlée, des gens d'expérience mais d'une expérience passée et dépassée. Alors oui on va vous rire au nez en vous
disant que vous n'y connaissez rien, on va vous dire que vous êtes gentil et agréable et que vous pouvez prendre leur place qu'ils la laisse sans problème, sauf que la réalité est toute autre.Ces
gens s'accrochent à leur poste et entretiennent cet immobilisme garant de leur mandat. Lancer vous quand même pour la pêche de demain. Au niveau des AAPPMA il y a moyen de se faire entendre,
lorsque nous serons assez nombreux dans ces structures de la base, le reste suivra progressivement, lentement certes mais il faut y croire. Il paraît que nous sommes des emmerdeurs, très bien je
m'en accommode... Le changement c'est maintenant ? Si seulement !
Vendredi nous en saurons plus sur les raisons du refus des réserves temporaires à Vouglans, qui est un cas à part je ne m'étendrai pas aujourd'hui, en revanche je doute du fait d'avoir des réponses
pertinentes justifiant du maintien des mailles à 40cm pour le sandre et 50cm pour le brochet, pour les quotas peu importe, qui prend 5 carnassiers par jour dans Le Jura ? D'ailleurs réunion à
laquelle je n'assisterai pas (première fois en 2 saisons) car je participe le lendemain matin au concours de pêche du Goujon Cuiserotain à Cuisery, et pas simple les mailles sont à 50 et 60 cm,
lol. (Au passage voici une AAPPMA modèle dans le 71, j'en reparlerai plus tard). Je risque hélas de ne pas perdre grand chose et on me racontera dans quelques jours que ce n'est pas possible, que
je ne me rends pas compte, augmenter les tailles, les pêcheurs ne prennent déjà que très rarement des brochets de 53 cm et qu'il n'y a rien d'autre dans leur rivière, donc autant d'arrêter d'aller
à la pêche si la maille est à 60cm. J'oubliais, ce n'est pas simple d'expliquer à des gens qui ne veulent pas écouter mais seulement entendre ce que l'on a à dire... Et oui pas de brochet de 65 cm
sur la rivière à 50,1 il est mort, pas de sandre de 80 cm à 40 il est mort sans s'être reproduit... J'arrête là mais je reviendrai très vite même si actuellement mon temps est compté pour la pêche,
pour ce combat je suis là et le resterai emmerdeur que je suis...

Arno39 14/10/2014 21:34



Ne change pas! 



Eric BAILLY-BAZIN 14/10/2014 21:19

Pour répondre à Ludo :
La FNPF a loupé l'opportunité lors de la rédaction de la loi sur l'eau parce que modifier les tailles règlementaires et le nombre de prises faisaient hurler bon nombre de présidents fédéraux
soucieux de préserver... leur électorat pas les poissons CQFD. Rien n'interdit même avec les nouveaux statuts, une AAPPMA d'intégrer dans son règlement intérieur des quotas de prises et une maille
supérieure à ce que prévoit la loi partant du principe qu'un adhérent accepte lors de la prise de sa carte, les règles élaborées par l'AAPPMA. Sur le plan juridique il n'est pas possible de
poursuivre devant une juridiction pénale un contrevenant qui n'aurait pas respect ledit règlement. Par exemple notre maille brochet est à 65 cm, 60 cm pour le sandre ce qui ne correspond pas au
décret qui régit la taille règlementaire des carnassiers. Toutefois, il est stipulé dans notre règlement que le pêcheur qui ne respecterait pas notre règlement serait exclus selon la gravité de
l'infraction. Tu vas me dire : et si le pêcheur que vous avez exclus revient quand même l'année suivante ? Nous poursuivons au tribunal civil pour non respect des règles établies dont le pêcheurs
acceptent les termes en prenant sa carte de pêche. Chaque année nous excluons 8 à 10 personnes pour des période allant de 6 mois à 3 ans selon la procédure établie et l'infraction relevée.
Actuellement on a la chance d'avoir un juge des référés qui nous suit, mais c'est clair que ça serait plus facile s'il s'agissait de l'application d'une loi et là, c'est à la FNPF de faire des
propositions concrètes. ca pose néanmoins un problème de fond dans le cadre de la réciprocité : le pêcheur ayant acquis son timbre URNE n'a pas accepter ipso facto notre règlement et ne peut donc
être exclus. C'est pour cela également que nous ne sommes pas réciprocitaire en plus des éléments déjà développés plus haut. Le problème va d'ailleurs peut-être venir de la FNPF si elle supprime
les règlements intérieurs des AAPPMA pour les homogénéiser. Les deux prises jours, le quotas de 20 carnassiers annuel, la maille de 65 cm pour le broc et 60 cm pour le sandre, le no kill
obligatoire à partir du 1er novembre, c'est pas pour faire "chier" les pêcheurs, c'est simplement des mesures qui répondent à la sauvegarde de notre héritage. Moi ça me fait gausser quand j'entends
dire que l'on va encore perdre des cartes. En 2008 quand on a pris les commandes nous avions autour de 790 adhérents annuel. En 2014 nous en avons plus de 1000 ! et 470 cartes journalière, 512
cartes hebdomadaire vendues. Alors qu'on arrête de nous dire que l'on va perdre des adhérents en mettant en place des mesures efficientes. Vous voulez maintenir vos effectifs, vous voulez avoir de
nouveaux adhérents ? Je vous donne la formule magique : Que vos lots de pêche soient poissonneux ! Et même si vous perdez une dizaine de pêcheurs mécontents de ne pas pouvoir remplir leur congel,
assurez-vous que vous allez rapidement les remplacer.

Arno39 14/10/2014 21:29



J'aime! Merci pour ta précieuse expérience Eric.



ludo71 14/10/2014 13:45

Triste très triste cette absence de mesures, cet immobilisme... J'aurais bien une question: comment peut-on obtenir ces mesures (quota à 2 ou 3 fish/jour et 10 à 20/an + réserves temporaires+
augmentation des mailles), comment ? Les consultations de l'an passé n'ont a priori pas servi à grand chose, alors comment ?

Arno39 14/10/2014 20:25



Salut Ludo71. Tu vis et tu pêches dans un département si souvent décrié par les Jurassiens qui contrairement à vous, n'ont pas remonté les mailles et diminué les quotas. Pas mis en place la
moindre réserve temporaire sur tous les lacs du département, procédé à aucun aménagement sur les plans d'eau pré-cités. Lamentable organisation de bureaucrates qui raisonnent à l'envers. 


Pour tes questions, la consultation 2014 était une pure mascarade. Du flan! Avec des questions orientées qui devaient faire croire aux pêcheurs que leurs avis comptaient. On a acheté la paix
sociale à travers cette consultation, sorte de garantie de la paix et de l'ordre. Sorte de bouclier devant servir à contenter les pêcheurs de manière détournée, sans véritablement prendre en
compte leurs idées ( du moins dans le Jura). 


Comment obtenir ces mesures :


1) en prenant les places et les postes à responsabilités plus ou moins grandes tout simplement ( président , vice-président d'AAPPMA, poste à la FNPF, membres de bureau d'AAPPMA etc etc...).


2) informer le plus grand nombre et les élus politiques de cette gestion désastreuse par tous les médias et supports numériques possibles ( blogs, journaux, émissions TV, internet et réseaux
sociaux, pétitions etc...)


3) Monter des dossiers solides expliquant par une argumentation détaillée (les espèces menacées, le contexte local et départemental singuliers amenant à l'urgence d'agir = le diagnostic, les
types d'actions à mettre en place avec des exemples concrets déjà testés dans d'autres départements et efficaces en matière d'amélioration de développement des espèces piscicoles en danger... etc
) . Le tout à envoyer via les présidents d'AAPPMA qui se chargeront de relayer les dossiers à la préfecture ainsi qu'aux différentes structures dirigeantes du monde de la pêche du plus bas niveau
au plus haut échelon de la hiérarchie (n'hésite pas à taper haut, même si tu penses l'impact limité). Tu peux aussi tenter des lettres ouvertes aux hautes instances de la pêche ou politiques avec
la même argumentation qu'en amont. Ceci-dit, l'union fait la force et le fait d'être isolé dans ces démarches à travers l'élaboration et l'envoi d'un dossier (point 3) , ne fera pas avancer
le schmilblick. Ce qui n'est pas le cas des points 1 et 2 qui auront davantage de poids. 


4) S'armer de patience, de persévérance tenace et d'opiniâtreté.


Un jour viendra...



martin leheron 14/10/2014 09:15

Bonjour ,comme beaucoup , je suis favorable à l'augmentation des TLC et à la mise en place de quotas de captures.Le probleme de nos fédés , c'est la peur !! Peur d'être impopulaires là je vous
rassure , c'est deja fait ( les pêcheurs favorables aux changements ne vous apprecient guere et les pêcheurs favorables à la "chair de poisson" ne vous aiment pas non plus car leur carte est trop
chere et qu'il n'y a pas assez d'alevinage en truites surdensitaires )
Peur egalement de voir diminuer le nombre de cartes vendues .Juste une petite analyse des chiffres devrait mettre nos dirigeants sur la bonne voie : " c'est fou , on vends de moins en moins de
cartes , on a rien fait pour que ça change et ça continue de diminuer ".Ca parait evident .
Il faut donc arreter de penser argent , nombres de cartes , mon petit poste que j'ai peur de perdre .....et aller de l'avant .Le departement de Cote d'Or (c'est le mien) a tenté un pas en avant
(pas tres grand , mais quand même) en instaurant un quota brochet (4 par jour !!! c'est enorme mais bon , c'est un debut ) et une taille legale de capture du bec à 60 cm. Au bord de l'eau , quand
ces nouvelles mesures sont apparues , il y a bien eu quelques "viandouzes" qui ont hurlé à la mort mais globalement , le nombre de cartes vendues n'a pas été divisé par deux et nos dirigeants ne
sont pas moins populaires , ou plus impopulaires enfin ils n'ont pas malgres leurs decisions fini au bucher en place publique.Ce qui me laisse à penser que d'autres fédé pourraient elles aussi
tenter le coup et biensur aller même aller plus loin ( ne pas oublier la taille du sandre et mettre en place de vrais quotas)

Arno39 14/10/2014 20:05



Bonsoir Bertrand. Peur de perdre son petit poste ou peur d'être impopulaire, c'est triste mais c'est la vérité et c'est effectivement déjà fait. Comme quoi, même en ne faisant rien, on peut être
très mal vu, et la politique de l'autruche ne fonctionne qu'un temps. Je propose une taille légale de capture pour ces dirigeants incompétents avec un catch and not release. Pour les quotas dans
ce cas, illimités jusqu'à renouvellement complet des rétrogrades et des sectaires. Merci pour ton com. 



ludo benoit 13/10/2014 23:33

très bon article!! à quand une pêche raisonnée dans nos départements!!? à quand des mailles à 60 pour les brochets et 50 cm pour les sandres!! et concernant les corégones à quand une maille à 38
cm?? ayant fait partit de la société de pèche de Nantua 01, une étude sur les écailles de poissons nous montrait que les poissons frayaient à une taille d environ 36 cm.... après pour les lacs du
jura je ne sais pas exactement à quelles tailles ils frayaient.... à quand un quota de carnassiers imposé??!! quand je vois des gens du jura qui se prennent pour des stars de la pêche aux corégones
et qui se permettent d emmener des apprentis pêcheurs sur le lac de sylans et Nantua et de faire des cartons de poissons et d en garder en grandes quantités et de faire payer des guidages pour ses
pseudos pêcheurs... cela me désole.....
Quand je vois certains plans d eaux en France que je pêche et lorsque je pêche nos lac du 39 et de l Ain et que je compare le nombre de touches ou le nombres de poissons pris...alors messieurs des
fédérations, je pense qu il se peut que je ne sache pas pêcher, mais alors expliquer pourquoi une telle différence de prises ou de touches si ce n est peut être pas un problème de
gestion............

Arno39 14/10/2014 19:58



Merci Ludo pour ta réaction. Tout est dit
dans ton commentaire et tes dernières lignes sont plus que parlantes! Le Jura se plante d'une manière magistrale et fait fausse route.




Eric BAILLY-BAZIN 13/10/2014 23:19

Bonjour à tous !

Je suis sensible à vos commentaires parce que les lacs du Jura, je connais ! Je suis né à Morez et ma famille est du Haut-Jura, alors vous pensez bien que ça me pince le cœur de vous lire parce que
j'y ai et j'y pêche encore que ce soit Ilay, Chalain, Vouglans ou la Bienne. Je donnerai que deux exemples : Ilay et la Bienne. Ilay je l'ai pêché à une époque où il était privé (propriété d'un
bijoutier de Lons-le-Saunier) On n'y pêchait le corégone, la biomasse était exceptionnelle et la taille des poissons pris autour de 60/70 voir plus. On en est où ? Vous avez certainement la
réponse. La Bienne vers Lavancia, parcours no kill : Des poissons d'exception cette année, il n'y a pas photo. Pourquoi, là aussi vous avez la réponse.
Concernant l'AAPPMA des lacs d'Orient, elle n'est pas réciprocitaire avec l'URNE comme la souligné l'ami Sylvain, elle l'est partiellement avec les autres AAPPMA de deuxième du département de
l'Aube. C'est un choix lié à deux paramètres essentiels : Nous payons une redevance au Parc de la forêt d'orient (17000 euros) que l'URNE ou la fédération ne prendront pas en charge et d'autre
part, et je l'ai déjà dit ou écrit : Une carte nationale oui mais pour pêcher quoi ? On veut bien partager notre domaine mais si, seulement si, les autres AAPPMA mettent en place les mêmes mesures
de protection des biotopes et des espèces, réhabilitent les zones de frais, aménagent des zones de protection, mettent en no kill leur parcours au 1er novembre (ce qui est notre cas) pour protéger
les géniteurs. Pour faire simple je ne suis pas rétif à une carte nationale mais je pense qu'il faudrait commencer par prendre des mesures politiques pour sauvegarder les espèces, mais là il faut
des "couilles" et imposer des mesures pas forcément populaires (remarquez les détracteurs d'hier, se gaussent de satisfaction aujourd'hui). Vous connaissez l'adage : Mettre la charrue avant les
bœufs ? ET bien ça résume ma vision des choses. je ne cautionne pas les décisions nationales de la FNPF qui tendent uniquement à freiner l'érosion des effectifs. J'attends de la volonté politique,
il y a assez d'exemples pour comprendre que c'est une gestion raisonnée qui sera salvatrice. Est-ce un hasard que les populations de sandres et de brochets ont explosé quand le prélèvement au Grand
Large a été interdit en raison du PCB, Est-ce un hasard quand Madine nous suit en terme de gestion et voit son potentiel rapidement s'améliorer ? Je l'ai dit : Je ne suis pas le magicien d'Oz et il
n'y a pas Merlin l'enchanteur dans notre CA. les mesures prises ont été décriées (lors des premières AG) par les aficionados du sac à bidoche. Seulement il y avait un hic : j'en avais rien à foutre
!
Le lac d'orient n'est pas classé en grands lacs intérieur (une petite erreur Sylvain!) mais l'AAPPMA reste effectivement souveraine dans l'établissement de son règlement intérieur et de
l'application des mesures votées en AG. Tiens je vous donne un scoop pour 2015 : Bien que l'on a une carte de pointages, il y a toujours des malins qui gardent un poisson juste maillé dans la
filoche et qui le remet à l'eau quand ils en prennent un plus gros (je vous dis pas la gueule du brochet qui a séjourné 4/ 5heures dans une filoche). Il n'y aura plus de carte de pointages en 2015
!.... Mais des bagues numérotées comme pour le gibier. 20 bagues annuel par pêcheur : poisson gardé poisson bagué, fini les brocs ou les sandres qui séjournent dans la filoche. Bien sûr elles ne
sont pas obligatoires pour ceux qui ne gardent pas leurs poissons. Elle n'est pas belle la vie ! Amitiés à tous.
Eric

Arno39 14/10/2014 19:57



Merci Eric pour ton message qui me touche,
car t'ayant vu samedi et ayant pêché "ton" lac ce we et l'année dernière, je me dis que ce ne sont pas des paroles en l'air et qu'un potentiel exceptionnel est né grâce à tes actions et celles de
tes collaborateurs. Après avoir été sur la retenue pendant des années,en voulant ménager la susceptibilité des uns et des autres, en exposant discrètement ces idées entre 2 portes, je m'aperçois
que ça n'a servi à rien. J'assume donc pleinement de ne pas me faire que des copains avec ce genre d'article mais comme toi j'en ai rien à foutre!
Pour le reste je comprends ton point de vue concernant la crainte de voir débarquer des wagons de leurristes venus de toute la France alors que d'autres AAPPMA ou dpts ne jouent pas le jeu et
surtout ne joue pas le rôle de protection des milieux aquatiques. C'est pourtant un des rôles fondamentaux des AAPPMA ( Association Agréée Pour la Protection du Milieux Aquatique). On ne peut
donc pas raisonnablement uniformiser les réciprocités sans que ce soit donnant/donnant, sans que les efforts faits par les uns profitent à ceux qui n'en font pas. C'est un autre vrai problème
que tu soulèves.
Ce qui montre encore une fois les décalages entre les actions et réglementations des départements, des fédés et des AAPPMA en termes de protection des espèces et des milieux.
Ce qui a de sûr aussi, c'est qu'on se battra et qu'on ne lâchera rien. Et que si on peut sauver quelques poissons, ce sera déjà ça.
Les réseaux sociaux ont au moins l'avantage de se faire entendre et même si tout le monde ne réagit pas, ces lignes sont lues et nos propos relayés, pour aller jusqu'aux oreilles de notre fédé
et autres présidents d'AAPPMA locales. Si certains grincent des dents,ricanent, ironisent ou brocardent en nous lisant, c'est peut-être que leur absence d'idées est la réalité. C'est peut-être
qu'un manque de courage les caractérise. C'est peut-être et sûrement qu'ils n'ont rien à proposer ou pas envie de se mouiller. L'idéal étant d'occuper progressivement, avec des personnes qui
ont une vision porteuse d'avenir et non rétrograde, des postes à responsabilités. A bientôt dans le Jura.




Jean-Louis 13/10/2014 22:47

Salut Arnaud,

Pas facile le monde de la pêche. Je suis déçu pour les mailles dans le Jura , le refus des frayères sur Vouglans. C'est bizarre car pour cette fois une association se bouge et c'est plus haut que
ça coince : dans le cas de la gestion de Vouglans.Que faut-il faire concrètement ? Qui prendra le bâton de la révolte ? Des questions, que des questions, je ne fais pas beaucoup avancer l'histoire
malheureusement, mais je ne suis pas résigné pour autant, les commentaires précédents montrent que tout le monde n'est pas indifférent.

Arno39 14/10/2014 19:57



Hello JL. Réunion d'AAPPMA vendredi : on en
saura plus. Ou pas. Comme tu le dis, les pêcheurs réagissent et le vent se lève (doucement mais sûrement). Comme le superbe film qui porte ce nom d'ailleurs. J'espère que les sièges éjectables
vont fonctionner d'ici peu en haut lieu et moins au lieu, au niveau des instances incompétentes de la pêche.

"Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde".Gandhi

Enfin, merde pour Cuisery le 18. Allez-y en winners!!!




JFC 13/10/2014 21:56

Je suis comme toi j en ai marre de cet immobilisme dans le jura. Pecher dans le jura c est être condamne à une peche de misere. Alors quant on est passionné ,il n y a pas d autre solution que de
faire beaucoup de kilomètres pour trouver des lieux de peche bien gères et beaucoup plus poissonneux. On ne rencontre d'ailleurs que très rarement nos dirigeants aux bord de l eau. Peu importe pour
eux qu'il y ait du poisson ou pas et c est peut être aussi une différence avec le lac de la foret d orient.

Arno39 14/10/2014 19:56



Bonsoir JFC. Si on doit faire encore plus de
bornes, on les fera, c'est pas un souci. D'ailleurs on a déjà commencé visiblement des 2 côtés :) . Et on prendra nos cartes ailleurs que dans le Jura à terme, si les choses n'évoluent pas très
très vite. Suffisamment patienté désormais. Merci d'avoir livré votre sentiment sur la question. A bientôt sur l'eau j'espère. Arnaud.




sylvain l'esoxiste 13/10/2014 20:37

Pour bien connaitre Orient et les lacs gérés par l'ami Eric, sa transposition chez nous est possible et serait même une excellente chose sauf un petit détail technique, l'AAPPMA des lacs d'orient
n'est pas réciprocitaire donc pas liée aux décisions d'une fédé.
L'autre voix pour les grands lacs est un classement administratif en grands lacs interieur (comme orient) qui donne la possibilité de déroger à la loi pêche par arrêté préfectoral. j'arrête là car
ça devient technique et ça ne passionne pas le pêcheur et je le comprends.
La grande leçon à retenir d'Eric et de son équipe est que :
Avec une possibilité de déroger à la règlementation et un engagement des membres de l' AAPPMA (ce sont eux qui ont mis les récifs) on peut arriver à avoir un petit paradis du brochet. Le plus dur
est de faire évoluer les mentalités et là il faut un peu de charisme et une envie d'aller de l'avant.
La fédé du Jura dispose de lacs somptueux que je pêche et elle aurait intérêt à s'investir un peu plus, on peut infléchir une décision préfectorale, encore faut il l'envie de se battre....
Les lacs jurassiens pourraient offrir une destination pêche carnassiers de tout premier plan avec ces quelques pistes (réserves sur frayères, hausse des mailles, quotas) et ça profiterait à la
majorité des pêcheurs. Bien que comparer Orient à Vouglans soit difficile car ce petit problème de réciprocité est le noeud gordien du truc.

Arno39 14/10/2014 19:55



Des enjeux qui nous dépassent effectivement
et je suis bien placé pour connaître la complexité des réciprocités et des usines à gaz qui vont autour. Mais un immobilisme qui nous submerge encore plus et qui me rend dingue. Pour Vouglans
c'est une exception effectivement dans le département, avec sa classification singulière. Ceci dit le Jura, c'est beaucoup d'autres lacs et plans d'eau qui ne répondent pas à cette classification
et qui pourraient, comme tu le dis très justement avec le système des mailles, des quotas, et des réserves temporaires, être tout simplement gérés. Ce qui n'est absolument pas le cas. Les
mentalités évoluent dans d'autres départements. Je Jura fait bande à part alors qu'il pourrait être un hot spot pour la pêche du sandre et du brochet avec des coins exceptionnels. Perso , si je
suis touriste et que je pêche un plan d'eau pendant une semaine avec ma carte hebdomadaire et 2 poissons touchés, c'est clair que l'année suivante, tu n'y retournes pas et tu vas ailleurs. On
parle de retombées économiques positives pour le département en cas de plans d'eau très poissonneux, avec des pêcheurs qui viennent une semaine, en famille, avec des amis et qui reviennent
l'année suivante... etc. Tu parles d'Eric, nouveau moniteur guide de pêche qui m'expliquait que des pêcheurs rencontrés sur un de ses guidages, ont déjà réservé pour l'année prochaine. Preuve
qu'on est encore une fois à côté de la plaque en raisonnant dans une temporalité à court terme dans l'impact sur les cartes de pêche vendues, et non dans une projection sur 5, 10 ans ou plus. On
craint de rentrer moins d'argent dans les caisses : c'est vrai mais que temporairement ! Au moins pendant 2 ou 3 ans, le temps que les gens voient les effets concrets des efforts entrepris et
prennent plus de poissons. Après la tendance s'inverse et le nombre de cartes vendues repart à la hausse, et dépasse largement les scores enregistrés jusque là. Encore une fois posez la question
à Eric BB pour en être convaincus. Amasser de l'argent pour ne rien en faire, le garder bien au chaud ou le dépenser dans des " protocoles" inutiles car non suivis d'aménagements des milieux, ce
sont ces mentalités là qui doivent évoluer. Place aux actes qui protègent réellement les espèces piscicoles en danger dans le Jura. En tout cas, merci d'avoir donné ton point de vue, à travers
des exemples qui sont à mon sens l'avenir de la pêche.




FALCO fred 13/10/2014 20:16

Effectivement, une bonne gestion est la garantie d'une protection du milieu aquatique. Je pêche depuis plusieurs années et en écoutant les pêcheurs l'avenir n'est pas sur de bons rails pour assurer
une augmentation de la vente des cartes. Diviser les pêcheurs entre viandars et no kill est inutile car ayant participé à plusieurs pêches de sauvetage, on y retrouve plus souvent ces viandars en
action que des gens no kil bref...Tout le monde à sa place mais sans une bonne organisation qui passe par de la gestion efficace des plans d'eau, on ne fera rien avancer et c'est notre passion
commune qui en prend un coup. Il faut lever la tête vers les autres et regarder ce qui se passe en France, les différents avis de pêcheurs qui découvrent des solutions efficaces et qui demande
beaucoup de courage pour rendre en quelques années des zones si productives que le prélèvement n'est même plus source de conflit. Il faut savoir prendre de bonnes décisions qui sont parfois
difficiles pour nous pêcheurs mais comme je dis souvent il vaut mieux perdre quelques années que de voir mourir nos plans d'eau.

Arno39 14/10/2014 19:54



+1 Fred. Merci pour ton commentaire.
Rendez-vous à Montrevel dans 15 jours.




Yannick Michaud 13/10/2014 07:51

salut Arnaud,
Que dire, on se marche sur la tête dans le jura, je ne comprends pas moi même les décisions prises par les dirigeants de notre fédé, pourtant il me semble qu'il y a quand même quelques ingénieurs
qui y travaillent !!! Nos lacs jurassiens sont peau de misère, et il faut vraiment être des pêcheurs acharnés pour monter chaque semaine que se soit sur Chalain ou Vouglans et s'y casser les dents
car la population de carnassiers y est en déclin maheureusement. Maintenant, n'y a -t-il pas une solution pour les faire ouvrir les yeux ? J'en ai ai marre de cette pauvreté piscicole jurassienne
alors que nos lacs sont juste magnifiques ? Il faut qu'on se bouge, lançons cette révolte !!!

Arno39 14/10/2014 19:53



Salut Yannick. Tu as parfaitement résumé la
situation... Merci pour ton commentaire.




marechal jean claude 13/10/2014 06:42

tout a fait d'accord avec toi arno, l'immobilisme des fedes et les nons décisions favorables aux poissons vont nous conduire bientôt a des lacs et rivieres desertes aussi bien en poisson qu'en
pecheur. tu vois a l'heure actuelle que seulement 2 voir 3 pecheurs continuent a pecher la valouse ou le valouson alors qu'il y a quelques annees, nous etions des dizaines de pecheurs a se voir au
bord de l'eau.le lac de vouglans a ete une catastrophe en ce qui me concerne cette annee a part quelques silures et quelques brochets les premieres semaines d'ouverture. je lis toujours tes
articles avec beaucoup d'attention, car je crois que tu es vraiment dans le vrai. si je peux t'aider dans ces demarches et ces actions , j'en serais très heureux. Je te dis a plus arno.

Arno39 14/10/2014 19:53



Salut Jean-Claude et merci pour ton soutien,
toujours fidèle. Je te renvoie l'ascenseur pour l'aide, et ça m'a fait super plaisir de faire la journée "nettoyage" sur Vouglans avec toi et l'association des amis du lac. Pour la pêche sur
celui-ci, tu as raison, toujours compliquée. De plus en plus même. Malgré le retour du brochet depuis 2 ans sur la retenue, et la présence plus nombreuse de petits poissons de cette espèce (entre
40 et 50cm) pris par les pêcheurs. Ce retour n'est pas du à l'aménagement du lac en structures propices à la repro, mais juste à l'absence de marnages du lac au moment clé de la fraie. Ce qui
veut dire qu'on a bénéficié d'un coup de chance quand EDF n'a pas descendu le niveau à ce moment là. Il suffirait que tous les ans, pendant les 3 semaines " critiques" , le niveau reste constant
pour voir un boom de cette espèce. Boom qui devrait être couplé à des aménagements structuraux majeurs je le répète ( construction d'habitats favorable à la reproduction ). Des zones de réserves
temporaires où tu aménages le milieu et le tour est joué. Les sandres quant à eux deviennent difficiles à certaines périodes c'est clair. Je pense qu'il y en a moins tout simplement... Et qu'ils
sont concurrencés par le silure sur des postes où on en prenait et qu'on ne touche plus à la même période à niveau égal. Les sandres ( intime conviction) ont du adapter leur comportement pour
éviter la prédation par le silure en changeant de poste en fonction des couches d'eau occupées par les glanes, présents en quantité phénoménale sur Vouglans désormais.Maintenant, pour ce qui est
de la partie immergée de l'iceberg, nous sommes maintenant de plus en plus nombreux et aller dans le sens que nous pensons juste et utile pour l'avenir de la pêche.(mailles revues à la hausse
pour sandre et brochet dans le département et quotas revisités).Comme l'union fait la force, nous aurons besoin de toi, et d'un maximum de personnes qui tirent dans la charrette dans le même
sens.