Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

RETROUVAILLES AVEC MON DOUX DOUBS

2 Juillet 2013, 07:39am

Publié par ludo71

Voilà des semaines que j’attendais ça, la descente du Doubs en float-tube. Non pas que cette partie de pêche soit synonyme de touches à répétition, nous n’y avons jamais fait de miracles, mais cette rivière est tellement belle, l’eau limpide que je me fais une joie d’en descendre quelques km plusieurs fois par an. C’est vraiment une partie de pêche agréable, rien que pour le dépaysement.

 Pour l’occasion Fabien et Florian seront de la partie en ce qui concerne la pêche en float-tube, puis mon frangin également en tant qu’intendant/observateur/glandouyeur professionnel sur son canoë, bien pratique puisqu’il transportera le casse-croûte.

En ce qui me concerne, j’espère mettre fin à une longue série de décrochages, plus d’une dizaine en un mois, principalement des becs, ça ne m’était jamais arrivé…

                Nous nous retrouvons à 6h00 sur la place du supermarché local. S’en suit alors la traditionnelle mais indispensable organisation, à savoir dépôt du matériel, du frangin et du canoë sur le point de départ, puis nous emmenons le master à Florian avec la remorque du canoë au point d’arrivée. Remorque cadenassée et nous repartons au point de départ voir si le frangin dort bien (comme il était de fiesta la veille, Mossieu a décidé de végéter dans sa voiture).

                Il est tout de même 08h00 et nous mettons enfin les float à l’eau tout au fond d’un bras mort prometteur. En avant pour environ 7.5km de descente pour traquer principalement brochets, silures, chevesnes et perches dans les bras morts, calmes, courants, fosses,…

                Deux déceptions : la première est que l’eau est moins claire qu’à l’accoutumée, la seconde est que j’ai une fois de plus oublié mes polarisantes. La conjugaison des deux fait que je ne pourrai pas profiter des images habituelles : énormes bancs de brêmes, barbeaux, silures,… Dommage !

                Nous pêchons assidûment le premier bras mort. Nénuphars, herbiers, pente rocheuse aux leurres durs, souples, de surface, … pas une touchinette ! C’est pas bon signe. On s’approche de l’embouchure avec le lit de la rivière quand on s’aperçoit que des vifeurs pêchent la zone. Florian et moi les contournons tout en discutant avec eux, ils découvriront même ce qu’est un spinner-bait après m’avoir demandé de leur montrer. Bien sympa ces pêcheurs, la bonne humeur était présente sur leur barque, probablement bien aidée  par leur casse-croûte… Florian et moi nous lançons dans le courant quand les vifeurs nous interpellent pour nous dire que notre collègue (Fabien resté à la traine pour peigner au drop) est attelé. Trop tard, je suis dans le courant et ne peux faire marche arrière, j’espère alors que le poisson n’est pas trop gros, ça m’embêterais de ne pas en avoir de photos. Il s’avérera que c’est un petit silure d’environ 50cm, que Fabien donnera aux vifeurs puisque ceux-ci lui ont aimablement demandé.

1

Toujours dans les bons coups, Fabien s’en tirera avec un gros canon de blanc dans le gosier… Décidément bien équipés ces vifeurs….

                Nous pêchons brièvement la zone de courant, pas de touches. Mon frangin nous rejoint avec le casse-croûte… Il a les yeux d’un lapin ayant attrapé la myxomatose, mais il est là et donc notre repas également ! Nous arrivons dans un second gros bras mort prometteur, rive droite cette fois. Florian s’essaie alors à la mouche avec un streamer. Cela fait plusieurs parties de pêche qu’il persévère sans succès, quand tout à coup j’entends « merde » Florian a raté un fish à la mouche… Il réessaie et re-« merde » encore raté ! La troisième sera la bonne : « pendu », son premier brochet à la mouche !

2

 Je suis bien content pour lui, depuis le temps qu’il insiste, verdict : 45cm environ.

3

Apparemment la difficulté est de ressentir les touches, la ligne étant toujours détendue, enfin ça c’est lui qui le dit …

                Fabien laisse son arme ultime le drop-shot puis passe au spinner à l’endroit où je suis passé moi aussi au spinner quelques secondes auparavant, et au moment où il sort son attirail de l’eau un bec s’accroche, ça fait des sacrés remous, heureusement son frein n’est pas trop serré…

4

5

verdict 60cm environ et bien dodu !

6

7

 Décidément je pense que ce n’est vraiment pas mon année !

Nous peignons jusqu’au fond du bras mort sans succès.

8

 Toujours aussi beau… Il est midi et nous cassons la croûte. Bien évidemment uniquement des trucs diététiques : saucisson de chevreuil, jambon, fromage, choco, blanc de Jura, rouge Italien, et ah oui quand même une pomme chacun.

9

 Pas tout à fait respecté les quotas sur ce coup (5 fruits et légumes/jour…).

C’est ragaillardis que nous entamons l’après-midi.

10

11

Deux magnifiques reculées s’offrent à nous : la première pour Florian et Fabien, la seconde pour moi et mon frangin qui se décide quand même à tremper du fil, je pensais qu’il ne savait plus comment on tenait une canne… Rien du tout, décidément ce n’est pas violent-violent.

Nous attaquons une grande ligne droite où je longe les bords en verticale pour piquer un silure, mais rien du tout. Je change de rive et aperçoit un joli amorti. Je le peigne méticuleusement au LS quand je sens un poids, je ferre énergiquement et c’est pendu, ça à l’air correct je vois monter un bec dans les 70 environ et paf décroché ! P____n de b____l de Biiiiip (censuré par la morale), c’est pas vrai que ça recommence… Le prochain qui biche IVAVOIRCEKEJEVAILUIMETR, je lui démonte la mâchoire ou je ne m’appelle pas GAILLARD ! Fumier va ! J’ai encore poussé le hurlement primaire, les riverains qui baignaient leur chien ont dû se demander ce qu’il m’arrivait…Bref

Je me mets au petit leurre dans la ligne droite qui s’annonce, plusieurs touches de chevesnes  que je décroche les uns derrière les autres, je n’en reviens pas, j’arrive même à piquer un chevesne…inutile de vous décrire mon état d’esprit…

Tout à coup pendu pour moi, je ramène une perche moyenne, je me penche pour la cueillir et au moment où je me dis poisson modeste mais poisson quand même… BIM décrochée… Là je suis au fond du gouffre halieutique ! Je rejoins Florian que me dit qu’il a pris quelques chevesnes …

12

13

 Le fourbe ! Même pas il ferait semblant de compatir, ça c’est des copains…PFFF, vraiment aucune justice !

On arrive vers une zone de ralentis, presque un bras mort mais le courant y passe, on peigne de fond en comble et Florian annonce pendu, ça m’a l’air pas vilain, un beau combat en force dans les herbiers et verdict 75cm !

14

15

On réamorce une descente, puis Fabien me dit qu’il a pris un brochet d’environ 50cm dans un petit bras mort. 

16

Le coin est toujours aussi sympa, mon frangin, faute de tremper du fil, prend quelques photos, dont des Guêpiers d’Europe pendant qu’ils… enfin voyez par vous-même…

17

Et dire qu’il y en a qui sont à la pêche à rien prendre…

On attaque l’avant dernier gros bras mort, on peigne tout partout mais rien de rien. Je prendrais quand même une bonne douche puisque mon idiot de frangin n’a pas trouvé plus malin pour s’occuper que de m’asperger avec une pagaie. Désormais je suis trempé, en tee-shirt avec une forte bise et je suis complètement frigorifié. Bref, rien ne va. Juste avant de regagner le courant Fabien annonce « pendu » et sa canne plie méchamment, en y regardant de plus près je reconnais le combat d’un silure, mais nous n’aurons pas le loisir de le voir, il s’est planqué dans un tas de bois. Probablement un poisson de plus ou moins le mètre.

18

Grande ligne droite puis dernier gros bras mort. Le soleil commence à se coucher… Florian peigne les herbiers en texan, Fabien une pente un peu plus raide et moi les remous pour les moustachus. Personne ne prend rien. Mes trois compères commencent à sortir leur matériel de l’eau, je commence à avoir des courbatures au dos tellement je grelotte, mais je décide de pêcher les herbiers en texan. A mi-chemin de mes compères, je prends une méchante cartouche, je ferre comme une brute…dans le vide. Je pense à un brochet. Le leurre n’a pas bougé d’un millimètre sur l’hameçon, je pense qu’il a juste cogné dedans… Mais pourquoi moa ??? Je regagne la berge déprimé avec tous ces ratés supplémentaires, mais toujours aussi enchanté de cette belle descente.

Nous regagnons l’amont, chargeons nos voitures respectives et basta, tout le monde rentre chez soi.

Bilan 4 brochets, un silure et plusieurs beaux chevesnes de pris, un silure et deux becs ratés. La fabuleuse série de décroches ne s’arrête pas pour moi, je pense que quelqu’un à dû limer la pointe de mes hameçons…

Levé 4h, couché 22h30 avec plus de 12h de float-tube et une lutte acharnée contre le froid sur la fin, je m’endors comme un bébé, malgré tout heureux d’avoir retrouvé son Doux Doubs…

 

A+

 

 

Ludo71

Commenter cet article

ludo71 03/07/2013 15:48

A mon grand désespoir, je vois qu'il n'y en a pas beaucoup qui compatissent. Vous allez voir si je vous y emmènent, je vais mettre des embâcles partout, aiguiser les dents des becs, coudre celles
des chevesnes, manger tous les silures comme ça peut-être que le chat-noir changera de destinataire, et cette fois c'est moi rirai... Non mais !

oliv39 "Baresiateamjura" 03/07/2013 13:32

Sympa de préserver la ressource Ludo ! Quant à ton frangin tu l'as habillé pour l'hiver ! lol
En même temps il est long ou précoce cette année, c'est au choix...
Un conseil : Enlève les protège-hameçons !

thomas 03/07/2013 11:32

Sympa de nous faire partager cette session! le Doubs retrouve vraiment une allure naturelle sur ce secteur non navigable, c'est vraiment un super cadre.

Jean-Louis 03/07/2013 09:17

J'oubliais, c'est pas un peu racoleur de mettre des photos de p'tits oiseaux qui s'accouplent dans ton report ? Y pas moyen d'être tranquille au bord de l'eau !

gilles 03/07/2013 08:16

excellent,merci

Jean-Louis 02/07/2013 21:05

Ludo, j'étais mort de rire en lisant ton report car j'imaginais assez bien chaque scène digne d'une pièce de théâtre. Mon pauvre ami, tant de malchance, c 'est dur mais plus marrant pour les
autres...Content pour ton sandre à Vouglans.
On s'tient au jus pour une sortie.

ludo 02/07/2013 20:07

Ah t'inquiètes, j'ai mis un terme à la longue série samedi matin à Vouglans, j'ai pris un sandre de 50 (j'étais content comme s'il faisait 80 !) Pis de toute façon, moi je décrochais, mais mes
acolytes concrétisaient...

Arno39 02/07/2013 18:04

On va attendre un peu avant de t'inviter à la pêche par ici. Les chats noirs on s'en méfie ... :)

Greg 02/07/2013 10:32

Joli report... ça donne envie de faire la même :)
Sans les décrochés :p