Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Une petite dernière...

16 Septembre 2013, 16:42pm

Publié par Jean-Louis

Voilà, c'est dimanche et c'est la fermeture de la truite.

Pour moi cependant c'est une première. En effet, la truite c'est mars, avril  et début mai et puis c'est tout. les sorties hors de ces périodes sont très rares..

IMGP0207.JPG

Pourtant ce dimanche matin, je me retrouve  au bord de la rivière. Le temps est gris, j'ai eu des averses sur la route et je sais que je vais en prendre des bonnes sur la tête mais  moralement je suis prêt. J'ai l'espoir de toucher un beau poisson : 50cm. La pêche du sandre et du brochet a l'air compliqué vers chez moi, j'ai donc décidé de changer d'air .

il a plu la veille et je suis curieux de voir la rivière : niveau, courant et couleur car je n'habite pas à côté et c'est un peu dans l'inconnu que je suis venu. Le premier coup d'oeil me rassure, je pourrai pêcher. La rivière est basse, claire et il y  a peu de courant. Le fond est tapissé d'herbe où le courant est moins fort. la plupart des algues se décomposent. ca change du mois de mars. Maintenant il faut trouver les poissons. Je ratisse au pn un premier secteur où j'ai eu plusieurs prises cette année mais je ne prends rien. Je tape souvent le fond et j' accroche des morceaux d'herbe : j'ai ferre même parfois et mon hameçon est nu : des attaques ? je change mon bas de ligne pour du 20/100 par précaution au bout de 3/4 h.

J'ai pêché des radiers au courant lent (alors que ça court en début de saison).

J'attaque enfin un secteur plus rapide avec une bonne veine de courant. Je tape la berge opposée et je prends enfin une touche : pn : Rapala countdown 7cm, coloris fario. La truite fait autour de 30cm, je la décroche délicatement, j'oublie de faire une photo.

Je m'applique à peigner toute la veine et une truite de la même taille s'empare du pn alors qu'il reste 30cm de bannière (je regardais derrière moi pour voir où javais déposé mon sac à dos). elle fait une chandelle et se décroche : un beau spectacle. Le poisson est donc dans les courants...Le problème c'est que ce type de secteur est moins présent vu les niveaux et que la berge est inaccessible à cause la végétation qui a bien profité. Rien avoir avec les mois de mars et avril. Je n'ai pas le choix, pour progresser, je dois avancer dans l'eau : merci les waders, un bon km aller, autant au retour : vive la thalasso !!!

Une bonne averse éclate, j'arrive vers un courant puissant au bord, j'ai de l'eau presque jusqu'à la taille, la berge n'est pas accessible. je lance amont dans la veine d'eau et je ramène comme je peux en essayant de ne pas trop décrocher. Je prends une nouvelle truite de 30 cm environ, je la prends en photo pour avoir un souvenir car je vois que la pêche va être compliquée. Je n'ai pas l'habitude de ces conditions.

IMGP0210.JPG

IMGP0212.JPG

Je mets un pn plus gros : terminator sinking  9cm d'Abu Garcia en espérant prendre plus gros car les 3 premières touches ne m'apportent pas des poissons aussi gros qu'espérés. Je m'avance de 10 m et au bout de 2 lancers, une truite de 40-45 cm surgit alors qu'il ne me reste plus que 40cm de bannière, je tenais ma canne perpendiculairement au courant en essayant de soutenir le pn. Je suis surpris , elle fait 2-3 chandelles, je décide d'ouvrir mon pick-up en contôlant pour ne pas laisser trop de mou mais il pleut, fort, et mes doigts glissent  sur l'anse du panier, je regarde la truite qui saute encore et se décroche : j'ai merdé ! Elle était bien grasse et sautait comme un cabri,  je suis surpris de ne pas avoir cassé ni le bas de ligne, ni la canne !!! Je propecte encore mais je dois changer de poste vu l'absence de nouvelle touche. La suite, c'est peu de postes avec du  courant  mais de la pluie et aucune   touche.Je rentre donc en faisant ma musculation  des cuisses...

. IMGP0214.JPG

Il pleut, il pleut bergère...

 

Je monte en voiture et je m'arrête sur un nouveau poste, je suis à l'arrache au niveau horaire, je cours pour arriver vers une fosse. J'ai monté une anguille Savage de 15cm. Je lance en plein milieu, pas convaincu, je contrôle ma bannière tout en ramassant mes clés de voiture tombées  à terre. Je sens un bon coup dans la canne, je ferre, pendu !!! Un joli poisson brille au milieu de la rivière : un broc !!! Il sonde plusieurs fois, je suis sur des gros blocs et toujours en 20/100 avec ma petite épuisette. il es bien piqué, la tête plombée ressort en haut de l'extrémité de la machoire supérieure. Je l'amène vers moi, je plonge tout compte fait l'épuisette pour lui mettre la tête dedans et assurer le coup. Ouais, en fait il a beau être sur le flanc, il ne se laisse pas faire et recule , j'ai l'épuisette à bout de bras. j'arrive à le remettre dans la bonne direction : la berge , mais il recule çà nouveau  ! C'est chaud...  je suis presque  à plat ventre : jen tente le  le tout pour le tout (trop prssé d'en finir): je le saisis par le dos mais ça glisse, il se débat, secoue la tête.La plombée est accrochée dans le filet d e l'épuisette, il se décroche et retombe à l'eau ! Trop fort ce broc et moi bien maladroit : je ne pêche quasiment jamais du bord et j'ai toujours une épuisette dans le bateau. C'était une prise inespérée, qui l'est restée... je ne suis même pas trop énervé et je préfère rester philosophe, je ferai mieux la prochaine fois. J'aurai même une nouvelle tape en bordure qui me fera descendre l'anguille de la hampe, mais le ferrage pourtant rapide n'a pas suffit.  On se croirait sur le Léman ! Je crois que je vais  refaire une dérive... ah non je suis du  bord, on s'y croirait pourtant avec ces touches...Je perds finalement  mon anguille 2 lancers plus tard : là mon bateau m'aurait bien servi pour me décrocher. Je  rentre sinon je vais être en retard pour la choucroute !!!

Les prises sont modestes mais j'ai passé un bon moment, je ne suis pas déçu d'être venu, j'ai touché des poissons, c'est le principal. Merci à Thomas (qui traîne sous les ponts), Olivier Bernolin et  Nicolas39 qui m'ont donné l'envie de venir terminer la saison truite grâce  à leurs reportages et à leurs prises.

 Pour finir, si quelqu'un peut me renseigner sur ces fleurs  ( pas loin de 2m de haut !) qui sont partout le long des berges (désolé pour la qualité de la photo).

IMGP0213.JPG

Commenter cet article

Jean-Louis 19/09/2013 07:12

Merci pour le commentaire Seb. Bien joué pour l'identification de la balsamine de l'Hymalaya, j'ai vérifié sur des sites sur la flore et les photos ont bien confirmé. Ces fleurs sont superbes mais
envahissantes...

seb 18/09/2013 11:01

Bonjour Jean-louis!
Tout d'abord, félicitation pour la qualité de ton blog !
Pour répondre à ta question au sujet de cette plante, sauf erreur de la part, il me semble qu'il s'agit de la balsamine de l'Himalaya. C'est une espèce invasive dont le développement est
spectaculaire en raison du mode de dispersion des graines. Elles sont enfermées dans une capsule qui s'ouvre à la moindre sollicitation et se dispersent de manière très aléatoire.
Sympathie halieutique!