Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Winner Flo le Belge

2 Février 2014, 08:29am

Publié par Jean-Louis

Fallait pas l'inviter avec son float-tube...

C'est le dernier week-end de janvier et donc l'heure de la fermeture.

Nous prévoyons de nous retrouver à plusieurs embarcations afin de partager un bon moment, mais la neige annoncée dans le Jura contrarie nos plans...Déjà que tout le monde ne pourra pas être là, ça s'annonce compliqué.

Solution de repli : la Saône, par contre, les dernières sorties s'y sont soldées par la prise de petits poissons  et les dernières sorties des copains  : par rien ! Bon bah , on trempera le fil dans l'eau.

On se retrouve finalement qu'à trois : Florian, Nicolas et moi. J'envoie donc un texto à Florian pour lui dire qu'il n'a pas besoin de son float, car j'ai 2 places sur le bateau.

 

On se retrouve vers 8h en bord de Saône, il fait froid : -4°c quand on est parti et -1°c maintenant.  Florian (dit le Belge) est déjà prêt et il a ses waders et son float ...Il a bien eu mon message mais il veut tester les piles de pont mais on avait décidé de commencer plus en aval. Il insiste  malgré le froid , en me disant qu'il a vu pire. Après lui avoir proposé de pêcher le pont avec lui, on va finalement pêcher plus loin, il nous rejoindra après sa prospection : dans un sens ça permet de tester plusieurs postes.

 

L'eau de la Saône est un peu haute et en train de s'éclaircir. Il n'y a qu'un bateau  déjà en place : ça confirme le peu d'activité de ces dernière semaines...

 

On commence de prospecter vers la mise à l'eau car on voit de la friture sauter mais le poisson est dispersé, on n'insiste pas de trop car on n'a pas de touche en linéaire ni en verticale. On décide de sonder pour trouver un éventuel regroupement de poissons fourrage. Au bout d'une recherche d'un vingtaine de minutes, on trouve enfin un gros banc de blancs dans un remou. C'est déjà ça .

On tourne, on insiste mais rien. 10h approche, et on voit Florian qui arrive : il n'a rien touché. Il vient tenter sa chance vers nous. Nicolas est en mode 3 pouces en verticale : il espère au moins toucher des petits poissons pour se réchauffer. Il a soudain 3-4 tapes en 5-10mn : et finit par prendre un sandrillon de 15-20cm. De l'activité ? Et juste après, il ferre et ramène un sandre de 52cm. On est tous les 3 supers heureux, on n'y croyait pas.

 Enfin un poissons maillé, il en a fallu des sorties.

IMGP0275.JPGIMGP0276.JPG

Un garde nous contrôle ensuite, on est bien content de le voir, ça faisait un moment qu'on ne c'était pas fait  contrôler.

Un  moment plus tard, Nicolas a une touche, la canne plie, le poisson lutte, prend un peu de fil et un sandre de 62cm rejoint l'épuisette. C'est inespéré, au vu des sorties pécédentes.Il a le sourire Nicolas !

 

IMGP0278.JPG

Nous passons en mode 3 pouces et une heure plus tard, florian ferre à son tour et ramène un broc de 70cm en bordure. Le bateau n'était pas loin de lui, le festival commence ...

On lui épuise pour éviter la coupe, il est pris au bord pas de souci.Il retournera vite se reproduire. IMGP0280.JPGIMGP0279.JPG

On se rend compte que le courant s'accélère et que la Saône se trouble. A priori cette hausse vient de la  Côte d'Or. On y croit de plus en plus et on se concentre d'autant plus que le soleil vient nous réchauffer aussi.

 Notre pêche a de la gueule.

Enfin "on" : pas moi, je commence à me faire chambrer sérieux par mes deux compères. pourtant j'ai le même leurre, la même tête plombée...il me manque 1 truc, mais j'y crois, jem 'applique et me dis que ça va tourner.

A 12h30, une pause casse-crôute arrosée d'un Pouilly-Fuissé 2006 (merci Nicolas ) et d'un Jura tradition (merci Florian) nous redonne des forces. On essaie d'analyser la pêche. On a 3 poissons mais des touches espacées sauf la petite série commencée par Nicolas. Il faut donc insister et attendre sur le banc de fourrage pour espérer une éventuelle activité. Il  y eu 4-5 bateaux dans le matin et 2-3 pêcheurs du bord et on n'a rien vu prendre. D'ailleurs  à midi , il ne reste qu'un autre bateau...On a eu la réussite, pourtant certains sont venus pêcher vers nous.

 

En début d'après- midi des pêcheurs au vif du bord s'installent. Nous décidons d'essayer en aval, pour voir si on trouve des amortis avec du fourrage. Florian loupe une tape. On se rapproche 10 mn plus tard et alors qu'on est proche, il ferre a nouveau : pendu et on lui épuise encore un broc : 68 cm. Il nous nargue à nous prendre des poissons sous le nez, il nous avait déjà fait le coup avec une belle perche l'année dernière : à 2m du bateau.  Woaouh quelle moyenne ! On n'a pas trop  l'habitude...c'est un régal pour les yeux, ces poissons. Ce broc est encore bien gras. Il repart après la photo avec la patate.

IMGP0283.JPG

Le courant est fort et c'est pas facile de ralentir  à l'électrique, Florian  réussit mieux avec son float , d'autant plus que l'amorti est petit. On continue mais on ne trouve plus rien d'intéressant on esssie des dérives mais le courant nous fait passer trop vite. On prend la décision de retourner sur le 1er poste, et d'y rester jusqu'à la fin. Il est 15h30. On remorque Flo qui s'accroche au bateau pour remonter le courant.Il ne  faut pas aller trop vite, sinon le float pique du nez et on est moins joueur que Ludo, apparemment lorsqu'il faut traîner ses potes en float....De rien Flo, mais arrête de nous prendre des poissons sous le nez !

Arrivé sur le poste, on voit que le fourrage est toujours là. On a une tape de temps en temps mais rien de ferrable, comme le bateau d'à côté, avec qui on  discute : un  pêcheur habitué du coin bien sympa.  Moi , je me fais chambrer : normal. Une péniche passe , Flo est pas loin du bateau,  il ferre  et prend un sandre de 61cm ! Ca fait une sacrée pêche.

IMGP0286.JPG

Désormais, quand il est trop près du bateau, je le repousse à l'épuisette !  Faut pas exagérer : nous prendre des poissons sous  notre bateau . On aura ensuite quelques tapes mais plus rien ne montera au bateau.  J'en aurai même une dernière 10mn avant la fin de l'heure légale. Mais quand ça ne veut pas.

On range le matériel et on ramène quand même Florian jusqu'à la mise à l'eau.

 

On a fait une belle fermeture avec des beaux poissons. Y a plus qu'à attendre la truite pour pêcher aux leurres, j'ai intérêt à être bon si je ne veux pas encore me faire  chambrer...

J'irai certainement faire un p'tit tour aux ablettes pour ne pas rester trop loin de la rivière.

Commenter cet article

Jean-Louis 05/02/2014 10:33

Quand on a monté 500 shads, ça tient plus dans les boîtes ! Tu fais un voyages à la déchèterie pour les emballages de moulinets et de bobines de tresses ? Si t'as pas la place dans le coffre,
t'attèles le bateau et tu mets tout dedans . Ca fera "style" à la déchèterie...

Arno39 05/02/2014 09:49

J'ai quand même un travail la semaine ... Et puis en renouvelant tout mon matos ou presque, ça prend pas mal de temps ces préparatifs. + travaux dans la maison pour que tout soit bouclé avant le 8
Mars, car après je déserte pour aller sur l'eau !

Jean-Louis 04/02/2014 17:09

Salut Arnaud,

C'est dommage que nous n'étions pas libres en même temps.
Nicolas aurait bien aimé avoir sa cagoule quand tu l'as embarqué, il n'avait pas eu trop chaud. Maintenant y a plus de problème, il est partant pour un nouveau tour ! Il avait bien apprécié votre
journée. Tu t'ennuies pas trop la semaine avec la fermeture ?

Arno39 04/02/2014 08:04

Bravo à vous tous. Je le connais le Taliban avec sa cagoule : on a pêché sur le même bateau à l'automne!

Jean-Louis 03/02/2014 12:51

Merci Gilles, j'espère que ta fermeture a été bonne aussi. Je te souhaite une saison 2014 meilleure que 2013 (si c'est possible...).

petitjean gilles 03/02/2014 08:09

bien joué;belle fermeture