Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

la grosse du pont

6 Septembre 2013, 15:22pm

Publié par thomas

 

Salut,

 

Je pensais avoir pris mes dernières truites de la saison, mais les faibles débits, alliés à une eau claire et qui se refroidit ont fait sortir de leurs trous quelques jolis poissons que l'on ne voit quasiment jamais de l'année en dehors du frai...

 

Justement parmi ces jolis poissons, il y a bien évidement  "la grosse du pont"! C'est souvent le cas lorsqu'à l'aval des piles se trouvent une fosse encombrée et profonde. Et comme le pont est un lieu de passage et un bon point de vue, en général tous les pecheurs du lot connaissent ce poisson . Le secteur sur lequel je pratique ne déroge pas à la règle, et depuis 5 ans que je le pratique, les gars du coin me parle de la grosse du pont que l'on ne voit  qu'à la fermeture.

 

IMGP2090.jpg

le spot en début de saison

 

Ce n'était pour moi qu'un fantasme des locaux, avant d'en apercevoir une à deux reprises en mai, il y a deux ans. J'ai eu beau guetter à de nombreuses reprises depuis, je n'ai jamais revu ce satané poisson.

 

 

Puis, comme je le précisai plus haut, ce début Septembre, plusieurs personnes m'ont dit avoir revu ce poisson. Après plusieurs repérage entre midi et deux, j'en aperçois en effet une à l'amont du pont, une belle zébrée mais qui doit faire 50-55, pas un monstre mais très joli poisson...Un premier midi, le leurre (un chabot souple) l'effraie et elle se sauve au 2nd essai. Dans l'eau claire et basse, je me résous de pêcher le lendemain midi en nymphe à vue, même si je ne suis pas un spécialiste.  J'arrive à faire plusieurs passages sans qu'elle ne fuit, elle se tient dans 1m50 et ce n'est pas facile de passer au bon niveau. Quoiqu'il en soit je la vois faire deux écarts au passage de la nymphe, mais il ne me semble pas la voir ouvrir la gueule. Je ferre au jugé sur l'écart du poisson mais ne la pique pas...trop tôt? refus au dernier moment? trop tard?

 

Le soir, me disant qu'elle me semble quand même prenable, j'y retourne pour une petite demi-heure de pêche.je passe sur le pont et la revois au même endroit, mais en arrivant dans l'eau à distance de lancer, elle a disparu...Quitte à etre dans l'eau, j'attends quelques minutes pour voir si elle ressort. Je fixe sa tenue, mais mon regard dévie quelques mètres en aval. Tiens, il était là ce bout de bois bizarre avant??? je fixe une forme massive entre deux eaux devant un gros bloc, et mets bien dix secondes à réaliser que c'est une très grosse truite!! la big one du pont à portée de canne enfin!

 

Elle s'avance un peu mais se pose sur le fond, ce changement de position n'est habituellement pas bon signe..

 

J'ai un bas de ligne en 14/00 et une nymphe sur hameçon de 12, et passe deux fois devant  sans réaction. Au troisième passage, le posé est sans doute un peu meilleur. Je suis la dérive du courant (à 7 ou 8 m, on ne voit pas le nymphe, il faut juger de sa position en fonction du courant) quand je vois la truite décoller lentement de 20 cm et ouvrir sa gueule. Li'nstant dure une fraction se seconde, mais il est magique! Je ferre et elle est pendue. Elle met de violents coups de tête sur place, puis se calme assez rapidement. Elle reste sur place, sans chercher à faire de rush ou rejoindre sa cache 30m plus bas. Du coup je ne mets pas trop de pression, pour ne pas qu'elle s'énerve. Par chance, cela a bien l'effet escompté. La truite nage doucement avec ma canne quand meme bien ceintrée qui maintient la pression. La truite se ballade ainsi sur toute la largeur de la rivière, tranquillement, et je la suis dans les nassis, avec juste une partie du bas de ligne entre elle et le scion. J'espère ainsi l'avoir à l'usure, mais cela dure depuis 10 ou 15 min, le bras commence à cramper, mais la truite fatigue peu. Elle commence un peu à monter en surface mais continue de nager face au courant. Je n'ai pas envie que ça dure 1 heure et qu'elle s'use jusqu'à claquer, et surtout je commence a pas mal stresser! Je tente une manoeuvre douteuse alors qu'elle est juste devant moi, face au courant? je plonge mon épuisette ridicule dans l'eau, à la limite du waders, et tente de la faire rentrer queue la première. Très scabreux, mais après trois tentatives, je parviens à la faire rentrer tant bien que mal.

 

S'en suit un hurlement primaire pour évacuer la tension, et quelques photos par le baigneur juste en dessous qui se demandait pourquoi j'allais et venais d'un bout à l'autre du cours d'eau avec une canne pliée en deux!

 

 

 

IMGP2359.jpg

 

La bestiole mesure 69cm, bien trapue , mais il y a encore plus gros dans le coin certainement.

 

IMGP2361.jpg

 

Elle repart après une séance d'oxygénation.

 

IMGP2365-copie-1.jpg

Commenter cet article

Jean-Louis 10/09/2013 23:05

Un sacré poisson pris en nymphe ! Le récit est magnifique. Chapeau.

Julien 09/09/2013 16:23

super coup de ligne, et beau récit... on s'y croirait... çà me donne presque envie de retourner à la pêche !

ludo71 08/09/2013 19:19

Moi aussi en lisant le titre racoleur je me suis dit "tiens ça fait rencontre avec une...", mais en lisant l'article, je me dit franchement bravo, félicitations ! La truite d'une vie, bien joué !
Le petit hurlement primaire qui fait du bien en plus ! Extra...

Nicolas 07/09/2013 11:54

Etre au bon endroit au bon moment est une chose, saisir sa chance à cet instant précis en est une autre....Félicitations, ce poisson est magnifique.

Arno39 07/09/2013 09:17

J'ai eu peur en lisant le titre Thomas, que tu aies fait des bêtises ... Mais non, il s'agit d'un superbe poisson! Félicitations à toi.