Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Lecture d'échosondeur

3 Février 2013, 13:29pm

Publié par Arno39

Voici 2 courtes vidéos assez significatives pour mieux comprendre comment lire un échosondeur. La première montre un passage de baitfish attaqué par des prédateurs( les fameuses "boules" de vifs présentes à l'écran) .

La seconde vidéo témoigne de chasses de carnassiers ( certains traits obliques ) sur des poissons plus isolés avec en prime un autre superbe écho " au cul", probablement un gros broc suivant ses proies et prêt à déclencher les hostilités.

Pour la première lecture, il s'agit de baitfish ( le fameux "poisson fourrage" )  situé entre 2 couches d'eau, même si la majorité des poissons étaient calés à proximité du fond sur jour là. 

  Pour le second écran de capture, il y a toujours plusieurs chasses si l'on regarde bien, mais dans différentes colonnes d'eau, alors que l'écran du haut montre des attaques démarrant du fond.
Les 2 vidéos sont quoi qu'il en soit propices à la capture de carnassiers.
Les attaques se distinguent à l'écran après quelques sorties, des autres parasitages comme les turbulences provoquées par l'entrée de la tresse dans l'eau à la première descente du leurre ( souvent le temps que la tresse s'imbibe ), ou comme les bulles de gaz  qui remontent des profondeurs .

Dans ce cas, les eaux anoxiques du fond des lacs, sont confinées lorsque le mélange des eaux ne se fait plus, et sont chargées en gaz tels que le dioxyde de carbone, le méthane ou l'hydrogène sulfuré parfois. Ceci pouvant rendre l'identification des arcs plus difficile si la fréquence d'apparition des bulles est élevée.

La lecture d' échosondeur sur nos lacs du Jura ou d'autres sites où la profondeur des couches d'eau justifie son utilisation, est devenue à mes yeux vraiment indispensable. Il faut du temps pour apprendre à lire et comprendre son échosondeur. D'une marque à l'autre, pas mal de caractéristiques différentes malgré tout. La nature du poisson fourrage, devra orienter la taille et la couleur des leurres utilisés.

Le type de vibrations (leurre finesse ( split tail, worm etc... ) ou au contraire grosse caudale brassant beaucoup d'eau ) sera à affiner également.

La première vidéo pourrait laisser croire à des sandres frénétiques décollant du fond comme des avions. Pourtant pas de Stizostedion Lucioperca ( sandre ) dans ce lac. Donc méfiance sur l'interprétation des échos.
L'idéal étant de coupler une lecture d'échosondeur avec une prise en direct, pour pouvoir associer une espèce de poisson à un type d'échos bien précis sur votre écran.

 

Commenter cet article

Arno39 04/02/2013 10:54

(re) bonjour Gilles. Généralement j'utilise le faisceau large, pas très précis pour les petites profondeurs ( donc une petite fréquence ) . Au delà de 7 m , fréquence élevée ( 200 Hz, cône de 20
degrés) pour avoir des échos plus précis. Le souci est que le faisceau devient plus étroit dans ces conditions . En résumé , pour les pêches en VERTICALE ou sur des postes très localisés ( muret,
amas de branches, point remarquable ) , faisceau étroit ( fréquence élevée ) . Pour le reste, n'ayant pas le structure scan,j'utilise pour lire le fond un peu plus vite ( grossièrement) ,une basse
fréquence et un cône large.
En règle générale pour Vouglans, sans hésiter 200Hz. Pour la pêche de bordure, certains coupent l'échosondeur. Mais pas certain que ça ait une influence sur les poissons. A Villers le Lac, pour la
finale du Défi Est, tous les échosondeurs des compétiteurs fonctionnaient dans moins de 7 mètres d'eau avec une densité folle de bateaux au mètre carré; et les sandres étaient frénétiques... Donc
de là à dire que les bruits engendrés par les ondes font fuir les poissons, j'ai des doutes!

petitjean gilles 04/02/2013 09:17

merci pour cet article,juste une question de néophyte,faut il mettre le faisceau large ou le faisceau étroit ?