Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Baresiateamjura

Bort les Orgues - Corrèze - Splendide

5 Novembre 2011, 20:10pm

Publié par oliv39

Mercredi 26 octobre, direction Bort Les Orgues pour une sortie entre hommes, Audrey ayant décidé de se balader et de récupérer de sa sortie glaciale de la veille.

Et bien ce jour là, malgré une petite gelée, la matinée fut calme, miracle : pas de vent et un temps sec.

Nous avons rejoint Christophe à Egletons, puis la partie de pêche a commencé dans la voiture, les échanges corréziens-jurassiens étant intéressants. Sur place nous avons retrouvé Nico et Laurent, 2 autres copains de Stéphane... Objectif : sandre

Nous avons débuté par une pêche en verticale, Christophe prenant d'entrée un petit sandre, dans la foulée je prends également le mien et j'en décroche un autre, cela commençait bien.

Petit-sandre-Oliv-Bort-les-Orgues.JPG

Sur l'autre bateau, Nico a pris rapidement un sandre de 55 cm et quelques petits poissons. 

Puis pas grand chose, des poissons présents mais rien à faire, en linéaire, en drop shot, en verticale, des tapes mais pas de touches concrétisées (certainement de la perchette). Je me console avec le paysage et une pêche agréable devant le château de Val.

Chateau-De-Val---Bort-Les-Orgues.JPG

Puis quelques poissons ont eu pitié de nous, Stéphane a pris deux petits brochets, un One'up 4" m'en rapporte également un. Pas de photo de Steph qui s'est bien gardé de sortir son appareil photo ! Où est le spécimen ? On fait dans le pin's ! Quant à Nico et Laurent, ils sont rentrés !

Brochet---Bort.JPG

Une bonne découverte mais pas de beau poisson, peut-être vendredi sur le Lac De Viam ? Car le jeudi c'était visite de la vallée de La Dordogne.

Chateau-du-Gibanel-a-Argentat.JPG 

Château du Gibanel

Une-gabarre--courpet--sur-la-Dordogne-copie-1.JPG

Une Gabarre ou "Courpet" sur La Dordogne, bateau à rame d'une quinzaine de mètres à usage unique, après sa descente de la Dordogne, il était démonté et son bois était vendu. Plus d'infos ici:

http://projetbabel.org/fluvial/courpet.htm

La-Dordogne-a-Argentat.JPG 

En amont du pont c'est blindé de poissons !!!

A bientôt pour la première sortie sur Le lac de Viam.

Olivier

Commenter cet article

Tietie007 08/12/2011 16:20

Ah, le château du val !

phil 07/11/2011 19:37


C'est superbe ces paysages.
Comment se fait il que je n'ais pas d'alerte lorsque tu postes ?
Il faut que je m'inscrive quelque part ?


oliv39 08/11/2011 22:42



Alors là aucune idée... Je vais chercher car la newsletter c'est  encore autre chose. Comment être averti des nouveaux articles ?



Arno39 06/11/2011 09:23


Oui ça me désole. Tu me tends une perche énorme par rapport à la viande et à la gestion des plans d'eau. Je te passerai le Prédators Nov/dec 2011. Un très bel article d'un passionné qui explique le
massacre par un pêcheur professionnel des FRAYERES DE LA LOIRE EN MAI : UNE HONTE !
Sur Vouglans avec l'AAPPMA de Moirans entre autres, nous essayons de lutter contre ces pratiques sauvages ( et la pression d'un pêcheur professionnel sur ce grand lac intérieur classé en 1ère
catégorie ( ce qui nous sauve pour l'instant) n'est plus qu'un simple bruit de couloir. Le président GISSAT et les élus locaux se sont battus récemment envisageant le pire si de telles pratiques
venaient à se systématiser sur le secteur. Bravo à eux !!!
Parenthèse close pour la pêche professionnelle (boucherie professionnelle où seuls les poissons nobles sont vendus à la restauration, et farines animales pour le reste bien souvent.)
Côté Jura, tu connais Chalain avec les marchands de corégones qui se permettent 2 ou 3 voyages aux glacières des voitures, dans la même journée, 6 ou 7j sur 7. Je te passe le massacre des
sandrillons de 25 cm à Pont de Poitte, Saut de la Saisse il y a quelques années, où les fonds de barques étaient tapis de juvéniles qui ne s'étaient pas encore reproduits. La garderie dont je fais
partie est vigilante ( prévention/répression) surtout mais pas seulement, pendant ces périodes critiques, mais il est vrai que sans gestion digne de ce nom des plans d'eau, le problème
demeurera.
Dernier exemple : tout le monde trouve pour la première année dans de telles proportions ( il y toujours des creux sur une saison, j'en conviens ), la pêche des sandres extrêmement difficile à
Vouglans depuis fin juin 2011 pour faire vite. Certains ayant même abandonné l'idée de reprendre une carte l'année prochaine. Chacun y va de sa pseudo-explication : la température de l'eau, les
marnages ... etc. Et pourquoi pas tout simplement une population de sandres en net recul ?
Pour les passionnés qui liront ces commentaires, au delà des mots, nous vous invitons à prendre des fonctions au sein de vos AAPPMA ( bureau, garderie bénévole, école de pêche pour les jeunes ...
etc ) . Il y a tellement de choses à entreprendre encore.


Arno39 05/11/2011 22:59


En espérant que les passionnés qui parcourent ces pages puissent transmettre à leurs enfants l'importance d'une réelle protection du milieu aquatique : maille du sandre à 50 cm et celle du brochet
à 60 , ouverture plus tardive qui respecte les périodes de reproduction des poissons, protection des frayères par des réserves temporaires et j'en passe. A quand tout cela dans le Jura ...
Porter en soi et avec soi cette indulgence qui fait fleurir les pensées d'autrui ...


oliv39 05/11/2011 23:36



Mais Arnaud, chez nous c'est viandard land, même si cette année les congélateurs ne sont pas pleins malgré quelques fritures de sandrillons (Combien de sandres de moins de 45 cm ont fini écaillé
à la mise à l'eau de Barésia en mai ? J'en ai déjà vu quelques dizaines...). La pêche est difficile depuis plusieurs mois mais personne ne se pose de questions, alors tout va bien ! 


Certains grincent juste pour dire que la carte n'est pas rentabilisée, avec ces discours on va aller loin ! Quant aux gens qui viennent de plus loin il faut payer le gasoil !


Les mailles relevées de 10 cm, sacrilège ! Je pourrais faire un article sur la gestion des lacs en Corrèze mais on va se faire du mal. J'espère surtout qu'ils arriveront à préserver au mieux
leurs lacs avec leur gestion intelligente.